Fiche pratique
Pratique acceptée

LA DIÉTÉTIQUE

MCA ACCEPTÉE

Pratiques détenant un cadre réglementaire ou de formation et qui sont largement intégrées dans les centres de soins. Elles sont généralement proposées par des praticiens dont la formation est reconnue et ne comportent pas de risques ou de dérives.

Pratiques détenant un cadre et qui sont largement intégrées :
• La formation est reconnue
• Il n'y a pas de risques spécifiques
• Il n'y a pas de dérives

DÉFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La profession de diététicien, est réglementée par le Code de la Santé Publique. Le diététicien est un professionnel de santé qui donne des conseils alimentaires et participe à l’éducation au principe d’équilibre alimentaire qui permet de couvrir les besoins nutritionnels de chacun. Il peut être amené à adapter l’alimentation de ses patients en fonction de leur·s pathologie·s (diabète, obésité...). Il accompagne ses patients dans un but thérapeutique, et/ou préventif, et/ou éducatif.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Le diététicien est un praticien diplômé d’Etat, il possède un Brevet de Technicien Supérieur (BTS) de diététique ou un Diplôme Universitaire en génie biologique option Diététique (DUT). Pour exercer, il doit être référencé au sein du répertoire national RPPS (Répertoire Partagé des Professionnels de Santé) qui regroupent des salariés et/ou libéraux. L’intervention du diététicien à l’hôpital se fait en général sur prescription médicale ; en libéral elle peut être réalisée à la demande du patient (souhait de perdre du poids) ou d’un praticien (pour équilibrer un diabète par exemple).

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

La diététique est composée de multiples facettes et de croyances parfois erronées (pour maigrir, pour guérir d’une maladie…) qui peuvent amener à des restrictions fortes comme ne plus consommer de produits laitiers, de gluten ou autres sans avis médical. De telles restrictions peuvent induire de nombreuses carences dans le corps et favoriser le développement de pathologies ou encore affaiblir le système immunitaire. Un accompagnement est nécessaire pour savoir remplacer les aliments à supprimer ou à limiter s’il y a réellement nécessité de le faire (maladies métaboliques…).

POUR ALLER PLUS LOIN...

La consultation diététique en libéral n’est pas prise en charge par la sécurité sociale, toutefois certaines mutuelles peuvent rembourser une partie ou l’intégralité d’une ou plusieurs séances. Dans les hôpitaux et sur prescription médicale, la consultation est prise en charge à 100% par la sécurité sociale. Si vous souhaitez approfondir vos recherches sur ce domaine, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié les recommandations de bonne pratique sur la consultation diététique : https://www.has- sante.fr/jcms/c_272510/fr/consultation- dietetique-realisee-par-un-dieteticien

Fiche pratique
Pratique acceptée

LA DIÉTÉTIQUE

MCA ACCEPTÉE

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

DÉFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La profession de diététicien, est réglementée par le Code de la Santé Publique. Le diététicien est un professionnel de santé qui donne des conseils alimentaires et participe à l’éducation au principe d’équilibre alimentaire qui permet de couvrir les besoins nutritionnels de chacun. Il peut être amené à adapter l’alimentation de ses patients en fonction de leur·s pathologie·s (diabète, obésité...). Il accompagne ses patients dans un but thérapeutique, et/ou préventif, et/ou éducatif.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Le diététicien est un praticien diplômé d’Etat, il possède un Brevet de Technicien Supérieur (BTS) de diététique ou un Diplôme Universitaire en génie biologique option Diététique (DUT). Pour exercer, il doit être référencé au sein du répertoire national RPPS (Répertoire Partagé des Professionnels de Santé) qui regroupent des salariés et/ou libéraux. L’intervention du diététicien à l’hôpital se fait en général sur prescription médicale ; en libéral elle peut être réalisée à la demande du patient (souhait de perdre du poids) ou d’un praticien (pour équilibrer un diabète par exemple).

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

La diététique est composée de multiples facettes et de croyances parfois erronées (pour maigrir, pour guérir d’une maladie…) qui peuvent amener à des restrictions fortes comme ne plus consommer de produits laitiers, de gluten ou autres sans avis médical. De telles restrictions peuvent induire de nombreuses carences dans le corps et favoriser le développement de pathologies ou encore affaiblir le système immunitaire. Un accompagnement est nécessaire pour savoir remplacer les aliments à supprimer ou à limiter s’il y a réellement nécessité de le faire (maladies métaboliques…).

POUR ALLER PLUS LOIN...

La consultation diététique en libéral n’est pas prise en charge par la sécurité sociale, toutefois certaines mutuelles peuvent rembourser une partie ou l’intégralité d’une ou plusieurs séances. Dans les hôpitaux et sur prescription médicale, la consultation est prise en charge à 100% par la sécurité sociale. Si vous souhaitez approfondir vos recherches sur ce domaine, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié les recommandations de bonne pratique sur la consultation diététique : https://www.has- sante.fr/jcms/c_272510/fr/consultation- dietetique-realisee-par-un-dieteticien

Fiche pratique
Pratique recommandée

LA DIÉTÉTIQUE

MCA ACCEPTÉE

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

DÉFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La profession de diététicien, est réglementée par le Code de la Santé Publique. Le diététicien est un professionnel de santé qui donne des conseils alimentaires et participe à l’éducation au principe d’équilibre alimentaire qui permet de couvrir les besoins nutritionnels de chacun. Il peut être amené à adapter l’alimentation de ses patients en fonction de leur·s pathologie·s (diabète, obésité...). Il accompagne ses patients dans un but thérapeutique, et/ou préventif, et/ou éducatif.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Le diététicien est un praticien diplômé d’Etat, il possède un Brevet de Technicien Supérieur (BTS) de diététique ou un Diplôme Universitaire en génie biologique option Diététique (DUT). Pour exercer, il doit être référencé au sein du répertoire national RPPS (Répertoire Partagé des Professionnels de Santé) qui regroupent des salariés et/ou libéraux. L’intervention du diététicien à l’hôpital se fait en général sur prescription médicale ; en libéral elle peut être réalisée à la demande du patient (souhait de perdre du poids) ou d’un praticien (pour équilibrer un diabète par exemple).

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

La diététique est composée de multiples facettes et de croyances parfois erronées (pour maigrir, pour guérir d’une maladie…) qui peuvent amener à des restrictions fortes comme ne plus consommer de produits laitiers, de gluten ou autres sans avis médical. De telles restrictions peuvent induire de nombreuses carences dans le corps et favoriser le développement de pathologies ou encore affaiblir le système immunitaire. Un accompagnement est nécessaire pour savoir remplacer les aliments à supprimer ou à limiter s’il y a réellement nécessité de le faire (maladies métaboliques…).

POUR ALLER PLUS LOIN...

La consultation diététique en libéral n’est pas prise en charge par la sécurité sociale, toutefois certaines mutuelles peuvent rembourser une partie ou l’intégralité d’une ou plusieurs séances. Dans les hôpitaux et sur prescription médicale, la consultation est prise en charge à 100% par la sécurité sociale. Si vous souhaitez approfondir vos recherches sur ce domaine, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié les recommandations de bonne pratique sur la consultation diététique : https://www.has- sante.fr/jcms/c_272510/fr/consultation- dietetique-realisee-par-un-dieteticien

Fiche pratique
Pratique Tolérée

LA DIÉTÉTIQUE

MCA ACCEPTÉE

Pratiques ne détenant pas de cadre, qui sont rarement intégrées et dont la formation n'est pas reconnue.

Pratiques ne détenant pas de cadre et qui sont rarement intégrées.
• La formation n'est pas reconnue
• Il n'y a des risques potentiels
• Les dérives sont involontaires

DÉFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La profession de diététicien, est réglementée par le Code de la Santé Publique. Le diététicien est un professionnel de santé qui donne des conseils alimentaires et participe à l’éducation au principe d’équilibre alimentaire qui permet de couvrir les besoins nutritionnels de chacun. Il peut être amené à adapter l’alimentation de ses patients en fonction de leur·s pathologie·s (diabète, obésité...). Il accompagne ses patients dans un but thérapeutique, et/ou préventif, et/ou éducatif.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Le diététicien est un praticien diplômé d’Etat, il possède un Brevet de Technicien Supérieur (BTS) de diététique ou un Diplôme Universitaire en génie biologique option Diététique (DUT). Pour exercer, il doit être référencé au sein du répertoire national RPPS (Répertoire Partagé des Professionnels de Santé) qui regroupent des salariés et/ou libéraux. L’intervention du diététicien à l’hôpital se fait en général sur prescription médicale ; en libéral elle peut être réalisée à la demande du patient (souhait de perdre du poids) ou d’un praticien (pour équilibrer un diabète par exemple).

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

La diététique est composée de multiples facettes et de croyances parfois erronées (pour maigrir, pour guérir d’une maladie…) qui peuvent amener à des restrictions fortes comme ne plus consommer de produits laitiers, de gluten ou autres sans avis médical. De telles restrictions peuvent induire de nombreuses carences dans le corps et favoriser le développement de pathologies ou encore affaiblir le système immunitaire. Un accompagnement est nécessaire pour savoir remplacer les aliments à supprimer ou à limiter s’il y a réellement nécessité de le faire (maladies métaboliques…).

POUR ALLER PLUS LOIN...

La consultation diététique en libéral n’est pas prise en charge par la sécurité sociale, toutefois certaines mutuelles peuvent rembourser une partie ou l’intégralité d’une ou plusieurs séances. Dans les hôpitaux et sur prescription médicale, la consultation est prise en charge à 100% par la sécurité sociale. Si vous souhaitez approfondir vos recherches sur ce domaine, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié les recommandations de bonne pratique sur la consultation diététique : https://www.has- sante.fr/jcms/c_272510/fr/consultation- dietetique-realisee-par-un-dieteticien

LA DIÉTÉTIQUE

MCA ACCEPTÉE
MCA ACCEPTÉE
MCA ACCEPTÉE
MCA ACCEPTÉE

Fiche verte : Soins officiels non médicamenteux et relationnels

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Temps de lecture :
Lieu :
5min
Publié le :
Catégorie :

Cette fiche d’information n’a pas de visée thérapeutique. Tout praticien est tenu de vous orienter vers un médecin lorsque les symptômes nécessitent un diagnostic ou lorsque le motif de consultation dépasse son champ de compétences. Quelle que soit la pratique, il est recommandé de rester vigilant devant tout comportement ou discours inadapté.

DÉFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La profession de diététicien, est réglementée par le Code de la Santé Publique. Le diététicien est un professionnel de santé qui donne des conseils alimentaires et participe à l’éducation au principe d’équilibre alimentaire qui permet de couvrir les besoins nutritionnels de chacun. Il peut être amené à adapter l’alimentation de ses patients en fonction de leur·s pathologie·s (diabète, obésité...). Il accompagne ses patients dans un but thérapeutique, et/ou préventif, et/ou éducatif.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Le diététicien est un praticien diplômé d’Etat, il possède un Brevet de Technicien Supérieur (BTS) de diététique ou un Diplôme Universitaire en génie biologique option Diététique (DUT). Pour exercer, il doit être référencé au sein du répertoire national RPPS (Répertoire Partagé des Professionnels de Santé) qui regroupent des salariés et/ou libéraux. L’intervention du diététicien à l’hôpital se fait en général sur prescription médicale ; en libéral elle peut être réalisée à la demande du patient (souhait de perdre du poids) ou d’un praticien (pour équilibrer un diabète par exemple).

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

La diététique est composée de multiples facettes et de croyances parfois erronées (pour maigrir, pour guérir d’une maladie…) qui peuvent amener à des restrictions fortes comme ne plus consommer de produits laitiers, de gluten ou autres sans avis médical. De telles restrictions peuvent induire de nombreuses carences dans le corps et favoriser le développement de pathologies ou encore affaiblir le système immunitaire. Un accompagnement est nécessaire pour savoir remplacer les aliments à supprimer ou à limiter s’il y a réellement nécessité de le faire (maladies métaboliques…).

POUR ALLER PLUS LOIN...

La consultation diététique en libéral n’est pas prise en charge par la sécurité sociale, toutefois certaines mutuelles peuvent rembourser une partie ou l’intégralité d’une ou plusieurs séances. Dans les hôpitaux et sur prescription médicale, la consultation est prise en charge à 100% par la sécurité sociale. Si vous souhaitez approfondir vos recherches sur ce domaine, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié les recommandations de bonne pratique sur la consultation diététique : https://www.has- sante.fr/jcms/c_272510/fr/consultation- dietetique-realisee-par-un-dieteticien

No items found.

Photo

No items found.

Vidéo

Partenaire

No items found.

Media

No items found.

LA bibliothèque de l'a-mca

No items found.

Pour aller plus loin