Fiche pratique
Pratique acceptée

Table ronde sur l’homéopathie : un soin de support en oncologie

Pratiques détenant un cadre réglementaire ou de formation et qui sont largement intégrées dans les centres de soins. Elles sont généralement proposées par des praticiens dont la formation est reconnue et ne comportent pas de risques ou de dérives.

Pratiques détenant un cadre et qui sont largement intégrées :
• La formation est reconnue
• Il n'y a pas de risques spécifiques
• Il n'y a pas de dérives
Fiche pratique
Pratique acceptée

Table ronde sur l’homéopathie : un soin de support en oncologie

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques
Fiche pratique
Pratique recommandée

Table ronde sur l’homéopathie : un soin de support en oncologie

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques
Fiche pratique
Pratique Tolérée

Table ronde sur l’homéopathie : un soin de support en oncologie

Pratiques ne détenant pas de cadre, qui sont rarement intégrées et dont la formation n'est pas reconnue.

Pratiques ne détenant pas de cadre et qui sont rarement intégrées.
• La formation n'est pas reconnue
• Il n'y a des risques potentiels
• Les dérives sont involontaires

Table ronde sur l’homéopathie : un soin de support en oncologie

Le Salon des seniors s’est déroulé du 6 au 9 octobre à Paris, un salon auquel l’A-MCA a participé, notamment dans le cadre d’une table ronde sur l’homéopathie et son intégration dans la santé.

Temps de lecture :
Lieu :
Publié le :
9/10/2021
Catégorie :
Évènement RC-MCA

Cette table ronde a permis aux participants de bénéficier d’un regard croisé de deux médecins : l’un aguerri à l’homéopathie, puisqu’il en prescrit régulièrement dans le cadre de son activité de médecine générale, à savoir le Dr Daniel SCIMECA.  L’autre, le Dr Alain TOLÉDANO, qui inclut cette approche thérapeutique dans le cadre de la médecine intégrative, tel qu’il la pratique à l’Institut Rafaël, la maison de l’après cancer. « Notre objectif était de parler de l’homéopathie dans les soins de supports oncologiques », a rapporté le Dr SCIMECA. Et d’ajouter : « J’ai centré mon intervention sur les mécanismes, les indications et le fonctionnement de l’homéopathie, qui peut être utilisée dans le cadre des soins de support afin de pallier les effets secondaires des traitements de chimiothérapie ou d’hormonothérapie, notamment les douleurs articulaires, musculaires, les bouffées de chaleur, la fatigue, les répercussions sur le moral. »  

Les deux intervenants ont laissé la parole à la cinquantaine de personnes assistant à l’intervention. « Les questions ont principalement porté sur quelques explications concernant les principes fondamentaux de l’homéopathie puis sur les raisons du déremboursement de l’homéopathie », a fait savoir le Dr SCIMECA.

No items found.

Photo

No items found.

Vidéo

Partenaire

No items found.

Media

No items found.

LA bibliothèque de l'a-mca

No items found.

Pour aller plus loin