Fiche pratique
Pratique acceptée

La Prévention, une ambition ! « Bien-grandir, bien-vivre, bien-vieillir »

Pratiques détenant un cadre réglementaire ou de formation et qui sont largement intégrées dans les centres de soins. Elles sont généralement proposées par des praticiens dont la formation est reconnue et ne comportent pas de risques ou de dérives.

Pratiques détenant un cadre et qui sont largement intégrées :
• La formation est reconnue
• Il n'y a pas de risques spécifiques
• Il n'y a pas de dérives

Des questions fondamentales

Bien manger, bien bouger, s’imprégner de modes de vie sains (…), qu’est-ce que véritablement la prévention en santé ? En quoi les pratiques de prévention (sport, activité physique adaptée, diététique, relaxation, etc.) peuvent contribuer au bien-être et à la santé durable ? Comment se saisir de la prévention à tous les âges de la vie ? De quelles façons introduire concrètement la prévention dans tous les contextes (à l’école, chez soi, au travail, en établissements de santé, etc.) et dans toutes les situations (personnes en santé, en situation de fragilités, etc.) ?

Ces questions fondamentales sont le point de départ de cette rencontre. En effet, malgré l'intérêt des français, la prévention n'est pas aisée à introduire dans la société, en atteste la multiplication de problématiques de santé potentiellement évitables avec une culture de la prévention : nombreuses maladies chroniques, épuisement professionnel, obésité, chutes de personnes âgées à domicile...

Par ailleurs, la prévention n'est pas toujours accessible à tous: les pratiques de prévention telles que la diététique, les activités sportives ou les pratiques pour le bien-être (ex. relaxation, sophrologie, réflexologie...) sont coûteuses là où de nombreux français ne parviennent pas forcement à bénéficier de soins médicaux essentiels.

De plus, l'essor de mouvements douteux (anti-médecine, anti médicaments...) et charlatans en santé (pseudo-praticiens en tout genre ...) renforce la confusion auprès des citoyens désireux de s'orienter de façon adaptée et sécurisée vers des pratiques en faveur de leur bien-être. À ce titre, les polémiques médiatiques à répétition autour des "plateformes bien-être" montrent combien il devient urgent de répondre à la demande d'un accès adapté et sécurisé aux pratiques de prévention et complémentaires.

Des regards croisés pour répondre à une ambition de société

Cette rencontre est pensée comme ambition, non seulement de santé publique, mais plus largement de la société dans son ensemble. De fait, les débats ont vocation à permettre des regards croisés d’acteurs impliqués (décideurs, médecins, acteurs mutualistes, dirigeants d’entreprises, directeurs d’établissements de santé, professionnels de terrain, etc.) dans une dynamique porteuse de sens au service de la population. Cette rencontre est donc l’occasion d’échanger avec des acteurs impliqués dans la prévention en santé mais également à rassembler à la fois la société civile, les acteurs de terrain et les décideurs dans une approche vertueuse ouverte au débat et au monde des idées.

Proposées dans un format « hybride », ces rencontres sont ouvertes à tous en distanciel (citoyens, public informés, professionnels, patients, etc.) et réservées aux invités en présentiel (intervenants, experts, institutionnels, journalistes, etc.). Elles doivent ainsi permettre à tous ceux qui le souhaitent, de s’informer et de s’exprimer sur les évolutions et les innovations en matière de prévention.

Enfin, et pour accompagner cette évènement majeur, l’A-MCA lance un appel à signature inédit qui se veut être un appel vertueux visant à rassembler la société dans son ensemble (habitants, patients, professionnels, élus, décideurs, etc.) en faveur d'un accès aux pratiques de prévention. Tout citoyen peut ainsi soutenir de façon symbolique, l’importance d’une culture de la prévention en signant cet appel.

Fiche pratique
Pratique acceptée

La Prévention, une ambition ! « Bien-grandir, bien-vivre, bien-vieillir »

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

Des questions fondamentales

Bien manger, bien bouger, s’imprégner de modes de vie sains (…), qu’est-ce que véritablement la prévention en santé ? En quoi les pratiques de prévention (sport, activité physique adaptée, diététique, relaxation, etc.) peuvent contribuer au bien-être et à la santé durable ? Comment se saisir de la prévention à tous les âges de la vie ? De quelles façons introduire concrètement la prévention dans tous les contextes (à l’école, chez soi, au travail, en établissements de santé, etc.) et dans toutes les situations (personnes en santé, en situation de fragilités, etc.) ?

Ces questions fondamentales sont le point de départ de cette rencontre. En effet, malgré l'intérêt des français, la prévention n'est pas aisée à introduire dans la société, en atteste la multiplication de problématiques de santé potentiellement évitables avec une culture de la prévention : nombreuses maladies chroniques, épuisement professionnel, obésité, chutes de personnes âgées à domicile...

Par ailleurs, la prévention n'est pas toujours accessible à tous: les pratiques de prévention telles que la diététique, les activités sportives ou les pratiques pour le bien-être (ex. relaxation, sophrologie, réflexologie...) sont coûteuses là où de nombreux français ne parviennent pas forcement à bénéficier de soins médicaux essentiels.

De plus, l'essor de mouvements douteux (anti-médecine, anti médicaments...) et charlatans en santé (pseudo-praticiens en tout genre ...) renforce la confusion auprès des citoyens désireux de s'orienter de façon adaptée et sécurisée vers des pratiques en faveur de leur bien-être. À ce titre, les polémiques médiatiques à répétition autour des "plateformes bien-être" montrent combien il devient urgent de répondre à la demande d'un accès adapté et sécurisé aux pratiques de prévention et complémentaires.

Des regards croisés pour répondre à une ambition de société

Cette rencontre est pensée comme ambition, non seulement de santé publique, mais plus largement de la société dans son ensemble. De fait, les débats ont vocation à permettre des regards croisés d’acteurs impliqués (décideurs, médecins, acteurs mutualistes, dirigeants d’entreprises, directeurs d’établissements de santé, professionnels de terrain, etc.) dans une dynamique porteuse de sens au service de la population. Cette rencontre est donc l’occasion d’échanger avec des acteurs impliqués dans la prévention en santé mais également à rassembler à la fois la société civile, les acteurs de terrain et les décideurs dans une approche vertueuse ouverte au débat et au monde des idées.

Proposées dans un format « hybride », ces rencontres sont ouvertes à tous en distanciel (citoyens, public informés, professionnels, patients, etc.) et réservées aux invités en présentiel (intervenants, experts, institutionnels, journalistes, etc.). Elles doivent ainsi permettre à tous ceux qui le souhaitent, de s’informer et de s’exprimer sur les évolutions et les innovations en matière de prévention.

Enfin, et pour accompagner cette évènement majeur, l’A-MCA lance un appel à signature inédit qui se veut être un appel vertueux visant à rassembler la société dans son ensemble (habitants, patients, professionnels, élus, décideurs, etc.) en faveur d'un accès aux pratiques de prévention. Tout citoyen peut ainsi soutenir de façon symbolique, l’importance d’une culture de la prévention en signant cet appel.

Fiche pratique
Pratique recommandée

La Prévention, une ambition ! « Bien-grandir, bien-vivre, bien-vieillir »

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

Des questions fondamentales

Bien manger, bien bouger, s’imprégner de modes de vie sains (…), qu’est-ce que véritablement la prévention en santé ? En quoi les pratiques de prévention (sport, activité physique adaptée, diététique, relaxation, etc.) peuvent contribuer au bien-être et à la santé durable ? Comment se saisir de la prévention à tous les âges de la vie ? De quelles façons introduire concrètement la prévention dans tous les contextes (à l’école, chez soi, au travail, en établissements de santé, etc.) et dans toutes les situations (personnes en santé, en situation de fragilités, etc.) ?

Ces questions fondamentales sont le point de départ de cette rencontre. En effet, malgré l'intérêt des français, la prévention n'est pas aisée à introduire dans la société, en atteste la multiplication de problématiques de santé potentiellement évitables avec une culture de la prévention : nombreuses maladies chroniques, épuisement professionnel, obésité, chutes de personnes âgées à domicile...

Par ailleurs, la prévention n'est pas toujours accessible à tous: les pratiques de prévention telles que la diététique, les activités sportives ou les pratiques pour le bien-être (ex. relaxation, sophrologie, réflexologie...) sont coûteuses là où de nombreux français ne parviennent pas forcement à bénéficier de soins médicaux essentiels.

De plus, l'essor de mouvements douteux (anti-médecine, anti médicaments...) et charlatans en santé (pseudo-praticiens en tout genre ...) renforce la confusion auprès des citoyens désireux de s'orienter de façon adaptée et sécurisée vers des pratiques en faveur de leur bien-être. À ce titre, les polémiques médiatiques à répétition autour des "plateformes bien-être" montrent combien il devient urgent de répondre à la demande d'un accès adapté et sécurisé aux pratiques de prévention et complémentaires.

Des regards croisés pour répondre à une ambition de société

Cette rencontre est pensée comme ambition, non seulement de santé publique, mais plus largement de la société dans son ensemble. De fait, les débats ont vocation à permettre des regards croisés d’acteurs impliqués (décideurs, médecins, acteurs mutualistes, dirigeants d’entreprises, directeurs d’établissements de santé, professionnels de terrain, etc.) dans une dynamique porteuse de sens au service de la population. Cette rencontre est donc l’occasion d’échanger avec des acteurs impliqués dans la prévention en santé mais également à rassembler à la fois la société civile, les acteurs de terrain et les décideurs dans une approche vertueuse ouverte au débat et au monde des idées.

Proposées dans un format « hybride », ces rencontres sont ouvertes à tous en distanciel (citoyens, public informés, professionnels, patients, etc.) et réservées aux invités en présentiel (intervenants, experts, institutionnels, journalistes, etc.). Elles doivent ainsi permettre à tous ceux qui le souhaitent, de s’informer et de s’exprimer sur les évolutions et les innovations en matière de prévention.

Enfin, et pour accompagner cette évènement majeur, l’A-MCA lance un appel à signature inédit qui se veut être un appel vertueux visant à rassembler la société dans son ensemble (habitants, patients, professionnels, élus, décideurs, etc.) en faveur d'un accès aux pratiques de prévention. Tout citoyen peut ainsi soutenir de façon symbolique, l’importance d’une culture de la prévention en signant cet appel.

Fiche pratique
Pratique Tolérée

La Prévention, une ambition ! « Bien-grandir, bien-vivre, bien-vieillir »

Pratiques ne détenant pas de cadre, qui sont rarement intégrées et dont la formation n'est pas reconnue.

Pratiques ne détenant pas de cadre et qui sont rarement intégrées.
• La formation n'est pas reconnue
• Il n'y a des risques potentiels
• Les dérives sont involontaires

Des questions fondamentales

Bien manger, bien bouger, s’imprégner de modes de vie sains (…), qu’est-ce que véritablement la prévention en santé ? En quoi les pratiques de prévention (sport, activité physique adaptée, diététique, relaxation, etc.) peuvent contribuer au bien-être et à la santé durable ? Comment se saisir de la prévention à tous les âges de la vie ? De quelles façons introduire concrètement la prévention dans tous les contextes (à l’école, chez soi, au travail, en établissements de santé, etc.) et dans toutes les situations (personnes en santé, en situation de fragilités, etc.) ?

Ces questions fondamentales sont le point de départ de cette rencontre. En effet, malgré l'intérêt des français, la prévention n'est pas aisée à introduire dans la société, en atteste la multiplication de problématiques de santé potentiellement évitables avec une culture de la prévention : nombreuses maladies chroniques, épuisement professionnel, obésité, chutes de personnes âgées à domicile...

Par ailleurs, la prévention n'est pas toujours accessible à tous: les pratiques de prévention telles que la diététique, les activités sportives ou les pratiques pour le bien-être (ex. relaxation, sophrologie, réflexologie...) sont coûteuses là où de nombreux français ne parviennent pas forcement à bénéficier de soins médicaux essentiels.

De plus, l'essor de mouvements douteux (anti-médecine, anti médicaments...) et charlatans en santé (pseudo-praticiens en tout genre ...) renforce la confusion auprès des citoyens désireux de s'orienter de façon adaptée et sécurisée vers des pratiques en faveur de leur bien-être. À ce titre, les polémiques médiatiques à répétition autour des "plateformes bien-être" montrent combien il devient urgent de répondre à la demande d'un accès adapté et sécurisé aux pratiques de prévention et complémentaires.

Des regards croisés pour répondre à une ambition de société

Cette rencontre est pensée comme ambition, non seulement de santé publique, mais plus largement de la société dans son ensemble. De fait, les débats ont vocation à permettre des regards croisés d’acteurs impliqués (décideurs, médecins, acteurs mutualistes, dirigeants d’entreprises, directeurs d’établissements de santé, professionnels de terrain, etc.) dans une dynamique porteuse de sens au service de la population. Cette rencontre est donc l’occasion d’échanger avec des acteurs impliqués dans la prévention en santé mais également à rassembler à la fois la société civile, les acteurs de terrain et les décideurs dans une approche vertueuse ouverte au débat et au monde des idées.

Proposées dans un format « hybride », ces rencontres sont ouvertes à tous en distanciel (citoyens, public informés, professionnels, patients, etc.) et réservées aux invités en présentiel (intervenants, experts, institutionnels, journalistes, etc.). Elles doivent ainsi permettre à tous ceux qui le souhaitent, de s’informer et de s’exprimer sur les évolutions et les innovations en matière de prévention.

Enfin, et pour accompagner cette évènement majeur, l’A-MCA lance un appel à signature inédit qui se veut être un appel vertueux visant à rassembler la société dans son ensemble (habitants, patients, professionnels, élus, décideurs, etc.) en faveur d'un accès aux pratiques de prévention. Tout citoyen peut ainsi soutenir de façon symbolique, l’importance d’une culture de la prévention en signant cet appel.

La Prévention, une ambition ! « Bien-grandir, bien-vivre, bien-vieillir »

L’Agence des Médecines Complémentaires Adaptées organise les rencontres de la prévention à l’Assemblée Nationale sous le haut patronage de Madame la Député Annie VIDAL.

Temps de lecture :
Lieu :
Assemblée Nationale
Publié le :
10/11/2022
Catégorie :
Évènement A-MCA

Après avoir organisé en 2019 le premier colloque sur les médecines complémentaires au Ministère de la Santé, les fondateurs de l’A-MCA initient le 8 décembre prochain les premières rencontres de la prévention à l’Assemblée Nationale. Déjà prévues en 2020, ce projet avait dû être décalé du fait de la Covid. Parrainée par Madame la Députée Annie VIDAL, cette rencontre, proposée en format hybride est centrée sur le triptyque « Bien-grandir, bien-vivre, bien-vieillir »

La prévention a été élevée au rang de priorité gouvernementale, jusque dans l’intitulé du nouveau ministère « de la prévention et de la santé ». Les débats initiés autour des questions de santé, de culture de la prévention et de complémentarité entre les soins ont pris une place encore plus importante depuis la crise de la covid. C’est dans ce cadre que l’A-MCA, a souhaité porter les premières rencontres de la prévention. Dans un moment où les Français recherchent une meilleure qualité de vie, l’enjeu est de pouvoir réfléchir collectivement aux leviers permettant d’introduire une véritable culture de la prévention en santé. L’enjeu est également de pouvoir s ‘intéresser à la prévention de manière transverse en abordant différents contextes (écoles, entreprise, habitat…) et différents publics (jeunes, adultes, personnes âgées.).

Des questions fondamentales

Bien manger, bien bouger, s’imprégner de modes de vie sains (…), qu’est-ce que véritablement la prévention en santé ? En quoi les pratiques de prévention (sport, activité physique adaptée, diététique, relaxation, etc.) peuvent contribuer au bien-être et à la santé durable ? Comment se saisir de la prévention à tous les âges de la vie ? De quelles façons introduire concrètement la prévention dans tous les contextes (à l’école, chez soi, au travail, en établissements de santé, etc.) et dans toutes les situations (personnes en santé, en situation de fragilités, etc.) ?

Ces questions fondamentales sont le point de départ de cette rencontre. En effet, malgré l'intérêt des français, la prévention n'est pas aisée à introduire dans la société, en atteste la multiplication de problématiques de santé potentiellement évitables avec une culture de la prévention : nombreuses maladies chroniques, épuisement professionnel, obésité, chutes de personnes âgées à domicile...

Par ailleurs, la prévention n'est pas toujours accessible à tous: les pratiques de prévention telles que la diététique, les activités sportives ou les pratiques pour le bien-être (ex. relaxation, sophrologie, réflexologie...) sont coûteuses là où de nombreux français ne parviennent pas forcement à bénéficier de soins médicaux essentiels.

De plus, l'essor de mouvements douteux (anti-médecine, anti médicaments...) et charlatans en santé (pseudo-praticiens en tout genre ...) renforce la confusion auprès des citoyens désireux de s'orienter de façon adaptée et sécurisée vers des pratiques en faveur de leur bien-être. À ce titre, les polémiques médiatiques à répétition autour des "plateformes bien-être" montrent combien il devient urgent de répondre à la demande d'un accès adapté et sécurisé aux pratiques de prévention et complémentaires.

Des regards croisés pour répondre à une ambition de société

Cette rencontre est pensée comme ambition, non seulement de santé publique, mais plus largement de la société dans son ensemble. De fait, les débats ont vocation à permettre des regards croisés d’acteurs impliqués (décideurs, médecins, acteurs mutualistes, dirigeants d’entreprises, directeurs d’établissements de santé, professionnels de terrain, etc.) dans une dynamique porteuse de sens au service de la population. Cette rencontre est donc l’occasion d’échanger avec des acteurs impliqués dans la prévention en santé mais également à rassembler à la fois la société civile, les acteurs de terrain et les décideurs dans une approche vertueuse ouverte au débat et au monde des idées.

Proposées dans un format « hybride », ces rencontres sont ouvertes à tous en distanciel (citoyens, public informés, professionnels, patients, etc.) et réservées aux invités en présentiel (intervenants, experts, institutionnels, journalistes, etc.). Elles doivent ainsi permettre à tous ceux qui le souhaitent, de s’informer et de s’exprimer sur les évolutions et les innovations en matière de prévention.

Enfin, et pour accompagner cette évènement majeur, l’A-MCA lance un appel à signature inédit qui se veut être un appel vertueux visant à rassembler la société dans son ensemble (habitants, patients, professionnels, élus, décideurs, etc.) en faveur d'un accès aux pratiques de prévention. Tout citoyen peut ainsi soutenir de façon symbolique, l’importance d’une culture de la prévention en signant cet appel.

No items found.

Photo

No items found.

Vidéo

Partenaire

No items found.

Media

LA bibliothèque de l'a-mca

No items found.

Pour aller plus loin