Fiche pratique
Pratique acceptée

L’A-MCA Lance un appel à signatures en faveur d’un accès aux pratiques de prévention

Pratiques détenant un cadre réglementaire ou de formation et qui sont largement intégrées dans les centres de soins. Elles sont généralement proposées par des praticiens dont la formation est reconnue et ne comportent pas de risques ou de dérives.

Pratiques détenant un cadre et qui sont largement intégrées :
• La formation est reconnue
• Il n'y a pas de risques spécifiques
• Il n'y a pas de dérives

Un appel qui s’inscrit dans la lignée d’une dynamique en faveur de la prévention mais qui demande à être renforcée

Telle que l’explicite cet appel, la société bouge et avance dans le sens d’une approche en faveur de la prévention : activité physique à l'école, Visite d'Information et de Prévention (VIP) en entreprise, prescription de l'activité physique, intégration de l'activité physique adaptée dans les centres de soins, valorisation par la HAS d'approches non médicamenteuses (ex. diététique, soutien psychologique...), réglementation de certaines pratiques complémentaires (ex. ostéopathie, chiropraxie...), proposition de résolution en faveur d'une Agence Gouvernementale dans le domaine des approches complémentaires, etc. Tel que le précise l’appel « ces actions salutaires répondent ainsi aux évolutions de la société : culture du bien-être, retour à la nature, attrait pour la prévention, recours croissant aux médecines complémentaires utilisées par près d'un français sur deux et plus encore en cas de maladies chroniques... »

Cependant, cet appel soulève également les freins à la mise en place d’une pleine culture de la prévention : difficulté d’accès aux pratiques de prévention, coût élevé des pratiques. Tout comme il pointe la multiplication de problématiques de santé pourtant évitables avec une culture de la prévention : nombreuses maladies chroniques, épuisement professionnel, obésité, chutes de personnes âgées à domicile, etc. Enfin, le texte rappelle la multiplication des dérives en santé et de pseudo-praticiens gravitant autour des fragilités humaines.

Ainsi, signer cet appel représente un acte symbolique soulignant l’importance de poursuivre les actions initiées et de les renfoncer pour permettre d’introduire une véritable culture de la prévention. Plus exactement, signer cette pétition indique « une volonté citoyenne d'œuvrer dans un sens partagé, pragmatique et bienveillant en faveur d'une culture de la prévention, d'un accès facilité aux approches de prévention, d'un accès facilité aux pratiques complémentaires adaptées , d'une lutte contre les méthodes alternatives et dérives en santé ».

Un appel qui s’inscrit dans les missions de l’A-MCA et dans la lignée des rencontres de la prévention qu’elle organise à l’Assemblée Nationale

Cet appel s’inscrit pleinement dans les missions de l'A-MCA, en tant que structure de démocratisation du sujet auprès du grand public. En effet, l’A-MCA, lieu d'expertise dans le domaine des pratiques complémentaires et de prévention, œuvre depuis 2020 en faveur de l'essor des bonnes pratiques de santé tout en luttant contre les dérives. Cette initiative s’inscrit ainsi dans le cadre de ses missions d'intérêt général auprès du grand public (réflexion, action, information, démocratisation) tout comme ses actions transverses (recherches, actions de terrain, publications, événements...).

Enfin, cet appel, s’inscrit aussi dans le cadre d'une rencontre inédite qu'elle organise à l'Assemblée Nationale le 8 décembre 2022 - sous le Haut Patronage de Madame la Députée Annie VIDAL - intitulée "La prévention, une ambition : "bien-grandir, bien-vivre, bien-vieillir". Cette initiative préliminaire doit permettre un échange vertueux et structuré autour des enjeux transverses de la prévention en termes d'accès (à domicile, en milieu de soin, au travail...), de publics (jeunes, adultes, personnes âgées...), de contextes (santé, fragilités...) et de problématiques associées (sanitaires, économiques...).

C’est donc dans ce contexte global que l’A-MCA appelle la société dans son ensemble pour soutenir la prévention : habitants, patients, professionnels de santé, praticiens d'approches complémentaires, décideurs, élus, etc. Cet acte symbolique doit permettre de soutenir une action sociétale vertueuse tout comme une démarche professionnelle collégiale.

Parce que la prévention concerne à la fois les modes de vie sains au quotidien, la qualité de vie au travail, l'habitat adapté à ses besoins, l'accès de proximité à des pratiques de prévention et leur intégration en milieu de soin, il importe de rassembler la société dans son ensemble.

Cette rencontre à l’Assemblée Nationale, tout comme cet appel citoyen, se veulent un levier pour initier un rassemblement vertueux avant d'entamer un travail collégial de fond en faveur des pratiques de prévention et complémentaires.

Pour signer la pétition

Fiche pratique
Pratique acceptée

L’A-MCA Lance un appel à signatures en faveur d’un accès aux pratiques de prévention

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

Un appel qui s’inscrit dans la lignée d’une dynamique en faveur de la prévention mais qui demande à être renforcée

Telle que l’explicite cet appel, la société bouge et avance dans le sens d’une approche en faveur de la prévention : activité physique à l'école, Visite d'Information et de Prévention (VIP) en entreprise, prescription de l'activité physique, intégration de l'activité physique adaptée dans les centres de soins, valorisation par la HAS d'approches non médicamenteuses (ex. diététique, soutien psychologique...), réglementation de certaines pratiques complémentaires (ex. ostéopathie, chiropraxie...), proposition de résolution en faveur d'une Agence Gouvernementale dans le domaine des approches complémentaires, etc. Tel que le précise l’appel « ces actions salutaires répondent ainsi aux évolutions de la société : culture du bien-être, retour à la nature, attrait pour la prévention, recours croissant aux médecines complémentaires utilisées par près d'un français sur deux et plus encore en cas de maladies chroniques... »

Cependant, cet appel soulève également les freins à la mise en place d’une pleine culture de la prévention : difficulté d’accès aux pratiques de prévention, coût élevé des pratiques. Tout comme il pointe la multiplication de problématiques de santé pourtant évitables avec une culture de la prévention : nombreuses maladies chroniques, épuisement professionnel, obésité, chutes de personnes âgées à domicile, etc. Enfin, le texte rappelle la multiplication des dérives en santé et de pseudo-praticiens gravitant autour des fragilités humaines.

Ainsi, signer cet appel représente un acte symbolique soulignant l’importance de poursuivre les actions initiées et de les renfoncer pour permettre d’introduire une véritable culture de la prévention. Plus exactement, signer cette pétition indique « une volonté citoyenne d'œuvrer dans un sens partagé, pragmatique et bienveillant en faveur d'une culture de la prévention, d'un accès facilité aux approches de prévention, d'un accès facilité aux pratiques complémentaires adaptées , d'une lutte contre les méthodes alternatives et dérives en santé ».

Un appel qui s’inscrit dans les missions de l’A-MCA et dans la lignée des rencontres de la prévention qu’elle organise à l’Assemblée Nationale

Cet appel s’inscrit pleinement dans les missions de l'A-MCA, en tant que structure de démocratisation du sujet auprès du grand public. En effet, l’A-MCA, lieu d'expertise dans le domaine des pratiques complémentaires et de prévention, œuvre depuis 2020 en faveur de l'essor des bonnes pratiques de santé tout en luttant contre les dérives. Cette initiative s’inscrit ainsi dans le cadre de ses missions d'intérêt général auprès du grand public (réflexion, action, information, démocratisation) tout comme ses actions transverses (recherches, actions de terrain, publications, événements...).

Enfin, cet appel, s’inscrit aussi dans le cadre d'une rencontre inédite qu'elle organise à l'Assemblée Nationale le 8 décembre 2022 - sous le Haut Patronage de Madame la Députée Annie VIDAL - intitulée "La prévention, une ambition : "bien-grandir, bien-vivre, bien-vieillir". Cette initiative préliminaire doit permettre un échange vertueux et structuré autour des enjeux transverses de la prévention en termes d'accès (à domicile, en milieu de soin, au travail...), de publics (jeunes, adultes, personnes âgées...), de contextes (santé, fragilités...) et de problématiques associées (sanitaires, économiques...).

C’est donc dans ce contexte global que l’A-MCA appelle la société dans son ensemble pour soutenir la prévention : habitants, patients, professionnels de santé, praticiens d'approches complémentaires, décideurs, élus, etc. Cet acte symbolique doit permettre de soutenir une action sociétale vertueuse tout comme une démarche professionnelle collégiale.

Parce que la prévention concerne à la fois les modes de vie sains au quotidien, la qualité de vie au travail, l'habitat adapté à ses besoins, l'accès de proximité à des pratiques de prévention et leur intégration en milieu de soin, il importe de rassembler la société dans son ensemble.

Cette rencontre à l’Assemblée Nationale, tout comme cet appel citoyen, se veulent un levier pour initier un rassemblement vertueux avant d'entamer un travail collégial de fond en faveur des pratiques de prévention et complémentaires.

Pour signer la pétition

Fiche pratique
Pratique recommandée

L’A-MCA Lance un appel à signatures en faveur d’un accès aux pratiques de prévention

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

Un appel qui s’inscrit dans la lignée d’une dynamique en faveur de la prévention mais qui demande à être renforcée

Telle que l’explicite cet appel, la société bouge et avance dans le sens d’une approche en faveur de la prévention : activité physique à l'école, Visite d'Information et de Prévention (VIP) en entreprise, prescription de l'activité physique, intégration de l'activité physique adaptée dans les centres de soins, valorisation par la HAS d'approches non médicamenteuses (ex. diététique, soutien psychologique...), réglementation de certaines pratiques complémentaires (ex. ostéopathie, chiropraxie...), proposition de résolution en faveur d'une Agence Gouvernementale dans le domaine des approches complémentaires, etc. Tel que le précise l’appel « ces actions salutaires répondent ainsi aux évolutions de la société : culture du bien-être, retour à la nature, attrait pour la prévention, recours croissant aux médecines complémentaires utilisées par près d'un français sur deux et plus encore en cas de maladies chroniques... »

Cependant, cet appel soulève également les freins à la mise en place d’une pleine culture de la prévention : difficulté d’accès aux pratiques de prévention, coût élevé des pratiques. Tout comme il pointe la multiplication de problématiques de santé pourtant évitables avec une culture de la prévention : nombreuses maladies chroniques, épuisement professionnel, obésité, chutes de personnes âgées à domicile, etc. Enfin, le texte rappelle la multiplication des dérives en santé et de pseudo-praticiens gravitant autour des fragilités humaines.

Ainsi, signer cet appel représente un acte symbolique soulignant l’importance de poursuivre les actions initiées et de les renfoncer pour permettre d’introduire une véritable culture de la prévention. Plus exactement, signer cette pétition indique « une volonté citoyenne d'œuvrer dans un sens partagé, pragmatique et bienveillant en faveur d'une culture de la prévention, d'un accès facilité aux approches de prévention, d'un accès facilité aux pratiques complémentaires adaptées , d'une lutte contre les méthodes alternatives et dérives en santé ».

Un appel qui s’inscrit dans les missions de l’A-MCA et dans la lignée des rencontres de la prévention qu’elle organise à l’Assemblée Nationale

Cet appel s’inscrit pleinement dans les missions de l'A-MCA, en tant que structure de démocratisation du sujet auprès du grand public. En effet, l’A-MCA, lieu d'expertise dans le domaine des pratiques complémentaires et de prévention, œuvre depuis 2020 en faveur de l'essor des bonnes pratiques de santé tout en luttant contre les dérives. Cette initiative s’inscrit ainsi dans le cadre de ses missions d'intérêt général auprès du grand public (réflexion, action, information, démocratisation) tout comme ses actions transverses (recherches, actions de terrain, publications, événements...).

Enfin, cet appel, s’inscrit aussi dans le cadre d'une rencontre inédite qu'elle organise à l'Assemblée Nationale le 8 décembre 2022 - sous le Haut Patronage de Madame la Députée Annie VIDAL - intitulée "La prévention, une ambition : "bien-grandir, bien-vivre, bien-vieillir". Cette initiative préliminaire doit permettre un échange vertueux et structuré autour des enjeux transverses de la prévention en termes d'accès (à domicile, en milieu de soin, au travail...), de publics (jeunes, adultes, personnes âgées...), de contextes (santé, fragilités...) et de problématiques associées (sanitaires, économiques...).

C’est donc dans ce contexte global que l’A-MCA appelle la société dans son ensemble pour soutenir la prévention : habitants, patients, professionnels de santé, praticiens d'approches complémentaires, décideurs, élus, etc. Cet acte symbolique doit permettre de soutenir une action sociétale vertueuse tout comme une démarche professionnelle collégiale.

Parce que la prévention concerne à la fois les modes de vie sains au quotidien, la qualité de vie au travail, l'habitat adapté à ses besoins, l'accès de proximité à des pratiques de prévention et leur intégration en milieu de soin, il importe de rassembler la société dans son ensemble.

Cette rencontre à l’Assemblée Nationale, tout comme cet appel citoyen, se veulent un levier pour initier un rassemblement vertueux avant d'entamer un travail collégial de fond en faveur des pratiques de prévention et complémentaires.

Pour signer la pétition

Fiche pratique
Pratique Tolérée

L’A-MCA Lance un appel à signatures en faveur d’un accès aux pratiques de prévention

Pratiques ne détenant pas de cadre, qui sont rarement intégrées et dont la formation n'est pas reconnue.

Pratiques ne détenant pas de cadre et qui sont rarement intégrées.
• La formation n'est pas reconnue
• Il n'y a des risques potentiels
• Les dérives sont involontaires

Un appel qui s’inscrit dans la lignée d’une dynamique en faveur de la prévention mais qui demande à être renforcée

Telle que l’explicite cet appel, la société bouge et avance dans le sens d’une approche en faveur de la prévention : activité physique à l'école, Visite d'Information et de Prévention (VIP) en entreprise, prescription de l'activité physique, intégration de l'activité physique adaptée dans les centres de soins, valorisation par la HAS d'approches non médicamenteuses (ex. diététique, soutien psychologique...), réglementation de certaines pratiques complémentaires (ex. ostéopathie, chiropraxie...), proposition de résolution en faveur d'une Agence Gouvernementale dans le domaine des approches complémentaires, etc. Tel que le précise l’appel « ces actions salutaires répondent ainsi aux évolutions de la société : culture du bien-être, retour à la nature, attrait pour la prévention, recours croissant aux médecines complémentaires utilisées par près d'un français sur deux et plus encore en cas de maladies chroniques... »

Cependant, cet appel soulève également les freins à la mise en place d’une pleine culture de la prévention : difficulté d’accès aux pratiques de prévention, coût élevé des pratiques. Tout comme il pointe la multiplication de problématiques de santé pourtant évitables avec une culture de la prévention : nombreuses maladies chroniques, épuisement professionnel, obésité, chutes de personnes âgées à domicile, etc. Enfin, le texte rappelle la multiplication des dérives en santé et de pseudo-praticiens gravitant autour des fragilités humaines.

Ainsi, signer cet appel représente un acte symbolique soulignant l’importance de poursuivre les actions initiées et de les renfoncer pour permettre d’introduire une véritable culture de la prévention. Plus exactement, signer cette pétition indique « une volonté citoyenne d'œuvrer dans un sens partagé, pragmatique et bienveillant en faveur d'une culture de la prévention, d'un accès facilité aux approches de prévention, d'un accès facilité aux pratiques complémentaires adaptées , d'une lutte contre les méthodes alternatives et dérives en santé ».

Un appel qui s’inscrit dans les missions de l’A-MCA et dans la lignée des rencontres de la prévention qu’elle organise à l’Assemblée Nationale

Cet appel s’inscrit pleinement dans les missions de l'A-MCA, en tant que structure de démocratisation du sujet auprès du grand public. En effet, l’A-MCA, lieu d'expertise dans le domaine des pratiques complémentaires et de prévention, œuvre depuis 2020 en faveur de l'essor des bonnes pratiques de santé tout en luttant contre les dérives. Cette initiative s’inscrit ainsi dans le cadre de ses missions d'intérêt général auprès du grand public (réflexion, action, information, démocratisation) tout comme ses actions transverses (recherches, actions de terrain, publications, événements...).

Enfin, cet appel, s’inscrit aussi dans le cadre d'une rencontre inédite qu'elle organise à l'Assemblée Nationale le 8 décembre 2022 - sous le Haut Patronage de Madame la Députée Annie VIDAL - intitulée "La prévention, une ambition : "bien-grandir, bien-vivre, bien-vieillir". Cette initiative préliminaire doit permettre un échange vertueux et structuré autour des enjeux transverses de la prévention en termes d'accès (à domicile, en milieu de soin, au travail...), de publics (jeunes, adultes, personnes âgées...), de contextes (santé, fragilités...) et de problématiques associées (sanitaires, économiques...).

C’est donc dans ce contexte global que l’A-MCA appelle la société dans son ensemble pour soutenir la prévention : habitants, patients, professionnels de santé, praticiens d'approches complémentaires, décideurs, élus, etc. Cet acte symbolique doit permettre de soutenir une action sociétale vertueuse tout comme une démarche professionnelle collégiale.

Parce que la prévention concerne à la fois les modes de vie sains au quotidien, la qualité de vie au travail, l'habitat adapté à ses besoins, l'accès de proximité à des pratiques de prévention et leur intégration en milieu de soin, il importe de rassembler la société dans son ensemble.

Cette rencontre à l’Assemblée Nationale, tout comme cet appel citoyen, se veulent un levier pour initier un rassemblement vertueux avant d'entamer un travail collégial de fond en faveur des pratiques de prévention et complémentaires.

Pour signer la pétition

L’A-MCA Lance un appel à signatures en faveur d’un accès aux pratiques de prévention

« Ensemble, soutenons l'accès pour tous aux pratiques de prévention » : Lancé par l'A-MCA cet appel à signature est une démarche vertueuse visant à rassembler la société dans son ensemble (habitants, patients, professionnels, élus, décideurs, etc.) en faveur d'un accès aux pratiques de prévention. Le point.

Temps de lecture :
Lieu :
Publié le :
10/11/2022
Catégorie :
Actions de prévention

La prévention n'est pas une option mais bien une vision pour le pays. Une vision d'autant plus nécessaire que nous entrons dans une société marquée par la hausse des maladies chroniques et par le vieillissement de la population. C'est sans doute l'une des raisons pour laquelle la prévention a été élevée au rang de priorité gouvernementale, jusque dans l'intitulé du nouveau Ministère "de la prévention et de la santé". C’est dans ce contexte que l’A-MCA initie les premières rencontres de la prévention à l’Assemblée Nationale parrainées par Madame la Députée Annie VIDAL. Un évènement majeur qui s’accompagne d’un appel à signature symbolique en faveur d’une culture de la prévention. En effet, dans un contexte de transition totale (sanitaire, sociale, économique, écologique...), la prévention mérite d'être portée collectivement et c’est là tout le sens de cet appel.

Un appel qui s’inscrit dans la lignée d’une dynamique en faveur de la prévention mais qui demande à être renforcée

Telle que l’explicite cet appel, la société bouge et avance dans le sens d’une approche en faveur de la prévention : activité physique à l'école, Visite d'Information et de Prévention (VIP) en entreprise, prescription de l'activité physique, intégration de l'activité physique adaptée dans les centres de soins, valorisation par la HAS d'approches non médicamenteuses (ex. diététique, soutien psychologique...), réglementation de certaines pratiques complémentaires (ex. ostéopathie, chiropraxie...), proposition de résolution en faveur d'une Agence Gouvernementale dans le domaine des approches complémentaires, etc. Tel que le précise l’appel « ces actions salutaires répondent ainsi aux évolutions de la société : culture du bien-être, retour à la nature, attrait pour la prévention, recours croissant aux médecines complémentaires utilisées par près d'un français sur deux et plus encore en cas de maladies chroniques... »

Cependant, cet appel soulève également les freins à la mise en place d’une pleine culture de la prévention : difficulté d’accès aux pratiques de prévention, coût élevé des pratiques. Tout comme il pointe la multiplication de problématiques de santé pourtant évitables avec une culture de la prévention : nombreuses maladies chroniques, épuisement professionnel, obésité, chutes de personnes âgées à domicile, etc. Enfin, le texte rappelle la multiplication des dérives en santé et de pseudo-praticiens gravitant autour des fragilités humaines.

Ainsi, signer cet appel représente un acte symbolique soulignant l’importance de poursuivre les actions initiées et de les renfoncer pour permettre d’introduire une véritable culture de la prévention. Plus exactement, signer cette pétition indique « une volonté citoyenne d'œuvrer dans un sens partagé, pragmatique et bienveillant en faveur d'une culture de la prévention, d'un accès facilité aux approches de prévention, d'un accès facilité aux pratiques complémentaires adaptées , d'une lutte contre les méthodes alternatives et dérives en santé ».

Un appel qui s’inscrit dans les missions de l’A-MCA et dans la lignée des rencontres de la prévention qu’elle organise à l’Assemblée Nationale

Cet appel s’inscrit pleinement dans les missions de l'A-MCA, en tant que structure de démocratisation du sujet auprès du grand public. En effet, l’A-MCA, lieu d'expertise dans le domaine des pratiques complémentaires et de prévention, œuvre depuis 2020 en faveur de l'essor des bonnes pratiques de santé tout en luttant contre les dérives. Cette initiative s’inscrit ainsi dans le cadre de ses missions d'intérêt général auprès du grand public (réflexion, action, information, démocratisation) tout comme ses actions transverses (recherches, actions de terrain, publications, événements...).

Enfin, cet appel, s’inscrit aussi dans le cadre d'une rencontre inédite qu'elle organise à l'Assemblée Nationale le 8 décembre 2022 - sous le Haut Patronage de Madame la Députée Annie VIDAL - intitulée "La prévention, une ambition : "bien-grandir, bien-vivre, bien-vieillir". Cette initiative préliminaire doit permettre un échange vertueux et structuré autour des enjeux transverses de la prévention en termes d'accès (à domicile, en milieu de soin, au travail...), de publics (jeunes, adultes, personnes âgées...), de contextes (santé, fragilités...) et de problématiques associées (sanitaires, économiques...).

C’est donc dans ce contexte global que l’A-MCA appelle la société dans son ensemble pour soutenir la prévention : habitants, patients, professionnels de santé, praticiens d'approches complémentaires, décideurs, élus, etc. Cet acte symbolique doit permettre de soutenir une action sociétale vertueuse tout comme une démarche professionnelle collégiale.

Parce que la prévention concerne à la fois les modes de vie sains au quotidien, la qualité de vie au travail, l'habitat adapté à ses besoins, l'accès de proximité à des pratiques de prévention et leur intégration en milieu de soin, il importe de rassembler la société dans son ensemble.

Cette rencontre à l’Assemblée Nationale, tout comme cet appel citoyen, se veulent un levier pour initier un rassemblement vertueux avant d'entamer un travail collégial de fond en faveur des pratiques de prévention et complémentaires.

Pour signer la pétition

No items found.

Photo

No items found.

Vidéo

Partenaire

No items found.

Media

No items found.

LA bibliothèque de l'a-mca

No items found.

Pour aller plus loin