Fiche pratique
Pratique acceptée

LA MÉDITATION

MCA ACCEPTÉE

Pratiques détenant un cadre réglementaire ou de formation et qui sont largement intégrées dans les centres de soins. Elles sont généralement proposées par des praticiens dont la formation est reconnue et ne comportent pas de risques ou de dérives.

Pratiques détenant un cadre et qui sont largement intégrées :
• La formation est reconnue
• Il n'y a pas de risques spécifiques
• Il n'y a pas de dérives

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La méditation pleine présence (ou pleine conscience, mindfulness) est un état de conscience spécifique connu dans des différents courants de méditation bouddhiste.

Il s’agit, ici, d’une pratique laïque de l’attention un entraînement attentionnel qui consiste à s’efforcer d’être pleinement présent à ce qui se passe ici et maintenant. Autrement dit, ce que l’on perçoit autour de soi à travers les cinq sens, mais aussi à ce qui se passe en soi (pensées, émotions et sensations corporelles). Elle se pratique en groupe et/ou individuellement.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il existe des diplômes Universitaires plutôt dédiés aux professionnels du soin et de la santé. Des programmes de formations privés existent sans être reconnus sur un plan réglementaire. Utilisée dans un contexte de soins, la méditation est dispensée (à défaut encadrée) par des professionnels de santé spécialisés dans leur domaine et formés à cette approche, dans les limites de leur champ d’expertise. Tous les professionnels de santé peuvent s’y former mais à des fins psychothérapiques, elle sera délivrée par des psychiatres ou des psychologues.

Enfin, les praticiens, non professionnels du soin, interviennent plutôt dans le champ du bien-être.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

La méditation n’est pas indiquée pour soigner d’emblée les états pathologiques aigus : dépressions en phase aiguë, troubles bipolaires non stabilisés, troubles psychotiques.

Délivrée dans des conditions inadéquates, elle peut engendrer la survenue de difficultés émotionnelles majeures, chez des personnes présentant une vulnérabilité psychologique (attaques de panique, une décompensation de l’humeur).

Il est donc important de faire appel à un professionnel du soin formé à la méditation lorsque l’usager se trouve en position de fragilité (émotionnelle, psychologique…).

POUR ALLER PLUS LOIN...

La méditation est le plus souvent dispensée en groupes, selon des programmes qui se déroulent sur deux mois, MBSR et MBCT étant les plus connus et les mieux validés. Ce format n’est toutefois pas le seul envisageable. Des interventions plus courtes et très ciblées peuvent être proposées, en individuel comme en groupe.

Fiche pratique
Pratique acceptée

LA MÉDITATION

MCA ACCEPTÉE

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La méditation pleine présence (ou pleine conscience, mindfulness) est un état de conscience spécifique connu dans des différents courants de méditation bouddhiste.

Il s’agit, ici, d’une pratique laïque de l’attention un entraînement attentionnel qui consiste à s’efforcer d’être pleinement présent à ce qui se passe ici et maintenant. Autrement dit, ce que l’on perçoit autour de soi à travers les cinq sens, mais aussi à ce qui se passe en soi (pensées, émotions et sensations corporelles). Elle se pratique en groupe et/ou individuellement.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il existe des diplômes Universitaires plutôt dédiés aux professionnels du soin et de la santé. Des programmes de formations privés existent sans être reconnus sur un plan réglementaire. Utilisée dans un contexte de soins, la méditation est dispensée (à défaut encadrée) par des professionnels de santé spécialisés dans leur domaine et formés à cette approche, dans les limites de leur champ d’expertise. Tous les professionnels de santé peuvent s’y former mais à des fins psychothérapiques, elle sera délivrée par des psychiatres ou des psychologues.

Enfin, les praticiens, non professionnels du soin, interviennent plutôt dans le champ du bien-être.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

La méditation n’est pas indiquée pour soigner d’emblée les états pathologiques aigus : dépressions en phase aiguë, troubles bipolaires non stabilisés, troubles psychotiques.

Délivrée dans des conditions inadéquates, elle peut engendrer la survenue de difficultés émotionnelles majeures, chez des personnes présentant une vulnérabilité psychologique (attaques de panique, une décompensation de l’humeur).

Il est donc important de faire appel à un professionnel du soin formé à la méditation lorsque l’usager se trouve en position de fragilité (émotionnelle, psychologique…).

POUR ALLER PLUS LOIN...

La méditation est le plus souvent dispensée en groupes, selon des programmes qui se déroulent sur deux mois, MBSR et MBCT étant les plus connus et les mieux validés. Ce format n’est toutefois pas le seul envisageable. Des interventions plus courtes et très ciblées peuvent être proposées, en individuel comme en groupe.

Fiche pratique
Pratique recommandée

LA MÉDITATION

MCA ACCEPTÉE

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La méditation pleine présence (ou pleine conscience, mindfulness) est un état de conscience spécifique connu dans des différents courants de méditation bouddhiste.

Il s’agit, ici, d’une pratique laïque de l’attention un entraînement attentionnel qui consiste à s’efforcer d’être pleinement présent à ce qui se passe ici et maintenant. Autrement dit, ce que l’on perçoit autour de soi à travers les cinq sens, mais aussi à ce qui se passe en soi (pensées, émotions et sensations corporelles). Elle se pratique en groupe et/ou individuellement.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il existe des diplômes Universitaires plutôt dédiés aux professionnels du soin et de la santé. Des programmes de formations privés existent sans être reconnus sur un plan réglementaire. Utilisée dans un contexte de soins, la méditation est dispensée (à défaut encadrée) par des professionnels de santé spécialisés dans leur domaine et formés à cette approche, dans les limites de leur champ d’expertise. Tous les professionnels de santé peuvent s’y former mais à des fins psychothérapiques, elle sera délivrée par des psychiatres ou des psychologues.

Enfin, les praticiens, non professionnels du soin, interviennent plutôt dans le champ du bien-être.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

La méditation n’est pas indiquée pour soigner d’emblée les états pathologiques aigus : dépressions en phase aiguë, troubles bipolaires non stabilisés, troubles psychotiques.

Délivrée dans des conditions inadéquates, elle peut engendrer la survenue de difficultés émotionnelles majeures, chez des personnes présentant une vulnérabilité psychologique (attaques de panique, une décompensation de l’humeur).

Il est donc important de faire appel à un professionnel du soin formé à la méditation lorsque l’usager se trouve en position de fragilité (émotionnelle, psychologique…).

POUR ALLER PLUS LOIN...

La méditation est le plus souvent dispensée en groupes, selon des programmes qui se déroulent sur deux mois, MBSR et MBCT étant les plus connus et les mieux validés. Ce format n’est toutefois pas le seul envisageable. Des interventions plus courtes et très ciblées peuvent être proposées, en individuel comme en groupe.

Fiche pratique
Pratique Tolérée

LA MÉDITATION

MCA ACCEPTÉE

Pratiques ne détenant pas de cadre, qui sont rarement intégrées et dont la formation n'est pas reconnue.

Pratiques ne détenant pas de cadre et qui sont rarement intégrées.
• La formation n'est pas reconnue
• Il n'y a des risques potentiels
• Les dérives sont involontaires

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La méditation pleine présence (ou pleine conscience, mindfulness) est un état de conscience spécifique connu dans des différents courants de méditation bouddhiste.

Il s’agit, ici, d’une pratique laïque de l’attention un entraînement attentionnel qui consiste à s’efforcer d’être pleinement présent à ce qui se passe ici et maintenant. Autrement dit, ce que l’on perçoit autour de soi à travers les cinq sens, mais aussi à ce qui se passe en soi (pensées, émotions et sensations corporelles). Elle se pratique en groupe et/ou individuellement.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il existe des diplômes Universitaires plutôt dédiés aux professionnels du soin et de la santé. Des programmes de formations privés existent sans être reconnus sur un plan réglementaire. Utilisée dans un contexte de soins, la méditation est dispensée (à défaut encadrée) par des professionnels de santé spécialisés dans leur domaine et formés à cette approche, dans les limites de leur champ d’expertise. Tous les professionnels de santé peuvent s’y former mais à des fins psychothérapiques, elle sera délivrée par des psychiatres ou des psychologues.

Enfin, les praticiens, non professionnels du soin, interviennent plutôt dans le champ du bien-être.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

La méditation n’est pas indiquée pour soigner d’emblée les états pathologiques aigus : dépressions en phase aiguë, troubles bipolaires non stabilisés, troubles psychotiques.

Délivrée dans des conditions inadéquates, elle peut engendrer la survenue de difficultés émotionnelles majeures, chez des personnes présentant une vulnérabilité psychologique (attaques de panique, une décompensation de l’humeur).

Il est donc important de faire appel à un professionnel du soin formé à la méditation lorsque l’usager se trouve en position de fragilité (émotionnelle, psychologique…).

POUR ALLER PLUS LOIN...

La méditation est le plus souvent dispensée en groupes, selon des programmes qui se déroulent sur deux mois, MBSR et MBCT étant les plus connus et les mieux validés. Ce format n’est toutefois pas le seul envisageable. Des interventions plus courtes et très ciblées peuvent être proposées, en individuel comme en groupe.

LA MÉDITATION

MCA ACCEPTÉE
MCA ACCEPTÉE
MCA ACCEPTÉE
MCA ACCEPTÉE

Fiche verte : MCA ACCEPTÉE

Pratiques détenant un cadre réglementaire ou de formation et qui sont largement intégrées dans les centres de soins. Elles sont généralement proposées par des praticiens dont la formation est reconnue et ne comportent pas de risques ou de dérives.

Temps de lecture :
Lieu :
5min
Publié le :
Catégorie :

Cette fiche d’information n’a pas de visée thérapeutique. Les MCA s’inscrivent dans le champ du bien-être et ne peuvent pas guérir. Tout praticien est tenu de vous orienter vers un médecin lorsque les symptômes nécessitent un diagnostic ou lorsque le motif de consultation dépasse son champ de compétences. Quelle que soit la pratique, il est recommandé de rester vigilant devant tout comportement ou discours inadapté.

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La méditation pleine présence (ou pleine conscience, mindfulness) est un état de conscience spécifique connu dans des différents courants de méditation bouddhiste.

Il s’agit, ici, d’une pratique laïque de l’attention un entraînement attentionnel qui consiste à s’efforcer d’être pleinement présent à ce qui se passe ici et maintenant. Autrement dit, ce que l’on perçoit autour de soi à travers les cinq sens, mais aussi à ce qui se passe en soi (pensées, émotions et sensations corporelles). Elle se pratique en groupe et/ou individuellement.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il existe des diplômes Universitaires plutôt dédiés aux professionnels du soin et de la santé. Des programmes de formations privés existent sans être reconnus sur un plan réglementaire. Utilisée dans un contexte de soins, la méditation est dispensée (à défaut encadrée) par des professionnels de santé spécialisés dans leur domaine et formés à cette approche, dans les limites de leur champ d’expertise. Tous les professionnels de santé peuvent s’y former mais à des fins psychothérapiques, elle sera délivrée par des psychiatres ou des psychologues.

Enfin, les praticiens, non professionnels du soin, interviennent plutôt dans le champ du bien-être.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

La méditation n’est pas indiquée pour soigner d’emblée les états pathologiques aigus : dépressions en phase aiguë, troubles bipolaires non stabilisés, troubles psychotiques.

Délivrée dans des conditions inadéquates, elle peut engendrer la survenue de difficultés émotionnelles majeures, chez des personnes présentant une vulnérabilité psychologique (attaques de panique, une décompensation de l’humeur).

Il est donc important de faire appel à un professionnel du soin formé à la méditation lorsque l’usager se trouve en position de fragilité (émotionnelle, psychologique…).

POUR ALLER PLUS LOIN...

La méditation est le plus souvent dispensée en groupes, selon des programmes qui se déroulent sur deux mois, MBSR et MBCT étant les plus connus et les mieux validés. Ce format n’est toutefois pas le seul envisageable. Des interventions plus courtes et très ciblées peuvent être proposées, en individuel comme en groupe.

No items found.

Photo

No items found.

Vidéo

Partenaire

No items found.

Media

No items found.

LA bibliothèque de l'a-mca

No items found.

Pour aller plus loin