Fiche pratique
Pratique acceptée

LA MUSICOTHÉRAPIE

MCA ACCEPTÉE

Pratiques détenant un cadre réglementaire ou de formation et qui sont largement intégrées dans les centres de soins. Elles sont généralement proposées par des praticiens dont la formation est reconnue et ne comportent pas de risques ou de dérives.

Pratiques détenant un cadre et qui sont largement intégrées :
• La formation est reconnue
• Il n'y a pas de risques spécifiques
• Il n'y a pas de dérives

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La musicothérapie est une pratique d’accompagnement ou de rééducation utilisant son et musique comme outil au service des personnes et de leur mieux- être. Elle s’adresse généralement à des personnes fragiles présentant par exemple des difficultés liées à un trouble psychique, sensoriel, physique, neurologique, psycho- social ou développemental. Le travail s’appuie sur des protocoles et peut s'axer sur les fonctions cognitives, motrices, sensorielles, communicationnelles, relationnelles ou dans la gestion de la douleur.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il existe des diplômes Universitaires dédiés aux professionnels de la santé, de la filière éducative ou artistique et de l’enseignement musical. Si la durée et le format de ces diplômes sont variables selon l’université, les formations longues assurent au musicothérapeute un savoir théorique, pratique et clinique solide de connaissances en psychologie, neuropsychologie, psychiatrie, psychopathologie, neurophysiologie de la musique ainsi que des techniques de musicothérapie. Le travail s'inscrit dans la pluriprofessionnalité, et respecte les règles éthiques et le code de déontologie.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

À ce jour, il n’existe pas encore de protection du titre et de régulation de l’exercice. Un individu peu ou pas formé usant du titre de musicothérapeute n’aura pas les outils théoriques et pratiques nécessaires pour accompagner des personnes de façon adaptée. L’exercice de la musicothérapie par ces personnes constitue le risque principal de dérive.

POUR ALLER PLUS LOIN...

La musicothérapie se base sur les effets de la musique sur le cerveau et les affects. Elle les met en œuvre dans une optique de compensation/amélioration fonctionnelle de l’individu et d'un soutien psychologique. Il existe des formations longues en musicothérapie, universitaires ou privées, qui garantissent le savoir théorique et pratique du praticien. Certaines mutuelles remboursent les prestations de musicothérapeutes.

Fiche pratique
Pratique acceptée

LA MUSICOTHÉRAPIE

MCA ACCEPTÉE

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La musicothérapie est une pratique d’accompagnement ou de rééducation utilisant son et musique comme outil au service des personnes et de leur mieux- être. Elle s’adresse généralement à des personnes fragiles présentant par exemple des difficultés liées à un trouble psychique, sensoriel, physique, neurologique, psycho- social ou développemental. Le travail s’appuie sur des protocoles et peut s'axer sur les fonctions cognitives, motrices, sensorielles, communicationnelles, relationnelles ou dans la gestion de la douleur.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il existe des diplômes Universitaires dédiés aux professionnels de la santé, de la filière éducative ou artistique et de l’enseignement musical. Si la durée et le format de ces diplômes sont variables selon l’université, les formations longues assurent au musicothérapeute un savoir théorique, pratique et clinique solide de connaissances en psychologie, neuropsychologie, psychiatrie, psychopathologie, neurophysiologie de la musique ainsi que des techniques de musicothérapie. Le travail s'inscrit dans la pluriprofessionnalité, et respecte les règles éthiques et le code de déontologie.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

À ce jour, il n’existe pas encore de protection du titre et de régulation de l’exercice. Un individu peu ou pas formé usant du titre de musicothérapeute n’aura pas les outils théoriques et pratiques nécessaires pour accompagner des personnes de façon adaptée. L’exercice de la musicothérapie par ces personnes constitue le risque principal de dérive.

POUR ALLER PLUS LOIN...

La musicothérapie se base sur les effets de la musique sur le cerveau et les affects. Elle les met en œuvre dans une optique de compensation/amélioration fonctionnelle de l’individu et d'un soutien psychologique. Il existe des formations longues en musicothérapie, universitaires ou privées, qui garantissent le savoir théorique et pratique du praticien. Certaines mutuelles remboursent les prestations de musicothérapeutes.

Fiche pratique
Pratique recommandée

LA MUSICOTHÉRAPIE

MCA ACCEPTÉE

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La musicothérapie est une pratique d’accompagnement ou de rééducation utilisant son et musique comme outil au service des personnes et de leur mieux- être. Elle s’adresse généralement à des personnes fragiles présentant par exemple des difficultés liées à un trouble psychique, sensoriel, physique, neurologique, psycho- social ou développemental. Le travail s’appuie sur des protocoles et peut s'axer sur les fonctions cognitives, motrices, sensorielles, communicationnelles, relationnelles ou dans la gestion de la douleur.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il existe des diplômes Universitaires dédiés aux professionnels de la santé, de la filière éducative ou artistique et de l’enseignement musical. Si la durée et le format de ces diplômes sont variables selon l’université, les formations longues assurent au musicothérapeute un savoir théorique, pratique et clinique solide de connaissances en psychologie, neuropsychologie, psychiatrie, psychopathologie, neurophysiologie de la musique ainsi que des techniques de musicothérapie. Le travail s'inscrit dans la pluriprofessionnalité, et respecte les règles éthiques et le code de déontologie.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

À ce jour, il n’existe pas encore de protection du titre et de régulation de l’exercice. Un individu peu ou pas formé usant du titre de musicothérapeute n’aura pas les outils théoriques et pratiques nécessaires pour accompagner des personnes de façon adaptée. L’exercice de la musicothérapie par ces personnes constitue le risque principal de dérive.

POUR ALLER PLUS LOIN...

La musicothérapie se base sur les effets de la musique sur le cerveau et les affects. Elle les met en œuvre dans une optique de compensation/amélioration fonctionnelle de l’individu et d'un soutien psychologique. Il existe des formations longues en musicothérapie, universitaires ou privées, qui garantissent le savoir théorique et pratique du praticien. Certaines mutuelles remboursent les prestations de musicothérapeutes.

Fiche pratique
Pratique Tolérée

LA MUSICOTHÉRAPIE

MCA ACCEPTÉE

Pratiques ne détenant pas de cadre, qui sont rarement intégrées et dont la formation n'est pas reconnue.

Pratiques ne détenant pas de cadre et qui sont rarement intégrées.
• La formation n'est pas reconnue
• Il n'y a des risques potentiels
• Les dérives sont involontaires

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La musicothérapie est une pratique d’accompagnement ou de rééducation utilisant son et musique comme outil au service des personnes et de leur mieux- être. Elle s’adresse généralement à des personnes fragiles présentant par exemple des difficultés liées à un trouble psychique, sensoriel, physique, neurologique, psycho- social ou développemental. Le travail s’appuie sur des protocoles et peut s'axer sur les fonctions cognitives, motrices, sensorielles, communicationnelles, relationnelles ou dans la gestion de la douleur.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il existe des diplômes Universitaires dédiés aux professionnels de la santé, de la filière éducative ou artistique et de l’enseignement musical. Si la durée et le format de ces diplômes sont variables selon l’université, les formations longues assurent au musicothérapeute un savoir théorique, pratique et clinique solide de connaissances en psychologie, neuropsychologie, psychiatrie, psychopathologie, neurophysiologie de la musique ainsi que des techniques de musicothérapie. Le travail s'inscrit dans la pluriprofessionnalité, et respecte les règles éthiques et le code de déontologie.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

À ce jour, il n’existe pas encore de protection du titre et de régulation de l’exercice. Un individu peu ou pas formé usant du titre de musicothérapeute n’aura pas les outils théoriques et pratiques nécessaires pour accompagner des personnes de façon adaptée. L’exercice de la musicothérapie par ces personnes constitue le risque principal de dérive.

POUR ALLER PLUS LOIN...

La musicothérapie se base sur les effets de la musique sur le cerveau et les affects. Elle les met en œuvre dans une optique de compensation/amélioration fonctionnelle de l’individu et d'un soutien psychologique. Il existe des formations longues en musicothérapie, universitaires ou privées, qui garantissent le savoir théorique et pratique du praticien. Certaines mutuelles remboursent les prestations de musicothérapeutes.

LA MUSICOTHÉRAPIE

MCA ACCEPTÉE
MCA ACCEPTÉE
MCA ACCEPTÉE
MCA ACCEPTÉE

Fiche verte : MCA ACCEPTÉE

Pratiques détenant un cadre réglementaire ou de formation et qui sont largement intégrées dans les centres de soins. Elles sont généralement proposées par des praticiens dont la formation est reconnue et ne comportent pas de risques ou de dérives

Temps de lecture :
Lieu :
5min
Publié le :
Catégorie :

Cette fiche d’information n’a pas de visée thérapeutique. Les MCA s’inscrivent dans le champ du bien-être et ne peuvent pas guérir. Tout praticien est tenu de vous orienter vers un médecin lorsque les symptômes nécessitent un diagnostic ou lorsque le motif de consultation dépasse son champ de compétences. Quelle que soit la pratique, il est recommandé de rester vigilant devant tout comportement ou discours inadapté.

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La musicothérapie est une pratique d’accompagnement ou de rééducation utilisant son et musique comme outil au service des personnes et de leur mieux- être. Elle s’adresse généralement à des personnes fragiles présentant par exemple des difficultés liées à un trouble psychique, sensoriel, physique, neurologique, psycho- social ou développemental. Le travail s’appuie sur des protocoles et peut s'axer sur les fonctions cognitives, motrices, sensorielles, communicationnelles, relationnelles ou dans la gestion de la douleur.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il existe des diplômes Universitaires dédiés aux professionnels de la santé, de la filière éducative ou artistique et de l’enseignement musical. Si la durée et le format de ces diplômes sont variables selon l’université, les formations longues assurent au musicothérapeute un savoir théorique, pratique et clinique solide de connaissances en psychologie, neuropsychologie, psychiatrie, psychopathologie, neurophysiologie de la musique ainsi que des techniques de musicothérapie. Le travail s'inscrit dans la pluriprofessionnalité, et respecte les règles éthiques et le code de déontologie.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

À ce jour, il n’existe pas encore de protection du titre et de régulation de l’exercice. Un individu peu ou pas formé usant du titre de musicothérapeute n’aura pas les outils théoriques et pratiques nécessaires pour accompagner des personnes de façon adaptée. L’exercice de la musicothérapie par ces personnes constitue le risque principal de dérive.

POUR ALLER PLUS LOIN...

La musicothérapie se base sur les effets de la musique sur le cerveau et les affects. Elle les met en œuvre dans une optique de compensation/amélioration fonctionnelle de l’individu et d'un soutien psychologique. Il existe des formations longues en musicothérapie, universitaires ou privées, qui garantissent le savoir théorique et pratique du praticien. Certaines mutuelles remboursent les prestations de musicothérapeutes.

No items found.

Photo

No items found.

Vidéo

Partenaire

No items found.

Media

No items found.

LA bibliothèque de l'a-mca

No items found.

Pour aller plus loin