Fiche pratique
Pratique acceptée

LA ZOOTHERAPIE

MCA ACCEPTÉE

Pratiques détenant un cadre réglementaire ou de formation et qui sont largement intégrées dans les centres de soins. Elles sont généralement proposées par des praticiens dont la formation est reconnue et ne comportent pas de risques ou de dérives.

Pratiques détenant un cadre et qui sont largement intégrées :
• La formation est reconnue
• Il n'y a pas de risques spécifiques
• Il n'y a pas de dérives

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La zoothérapie prend en compte les effets bénéfiques procurés par la relation Humain/Animal dans le but d’apporter un mieux-être à l’homme dans le domaine éducatif, social, et en support thérapeutique. Elle fait intervenir un praticien et son animal, dans une relation triangulaire avec la personne. Au-delà, on parle d’animation médiatisée par l’animal. Le contact par les animaux et/ou la nature auraient des effets bénéfiques sur la santé physique et psychique. L’authenticité et l’absence de jugement de l’animal facilitent la création du lien, l’expression des ressentis, un travail sur l’affirmation de soi et les facultés cognitives.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il existe des praticiens spécialisés à la médiation par l’animal, qui sont certifiés et inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) et des Diplômes Universitaires (DU) d’Anthropozoologie, … Les praticiens diplômés / certifiés doivent déjà avoir une certaine expertise de l’animal ou des animaux avec lesquels ils vont travailler et être formés à l’accompagnement relationnel. Une bonne connaissance des situations de handicap physique et/ou psychique est indispensable pour adapter les séances.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

La zoothérapie ne comporte pas de risque particulier à condition que le professionnel soit correctement formé à la médiation par l’animal, qu'il connaisse parfaitement son partenaire et que l’animal lui-même soit éduqué en ce sens. Une vigilance est cependant nécessaire pour les problèmes d’allergie aux poils. Il existe aujourd’hui certaines races de chiens créées pour être hypoallergéniques. Les animaux doivent être en bonne santé et sans parasites.

POUR ALLER PLUS LOIN...

La médiation par l’animal est en pleine expansion. On la retrouve dans les structures médico-sociales (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes-Institut Médico Educatif) ou sanitaires (Hôpitaux de soins généraux ou psychiatriques). La zoothérapie se pratique plutôt en unité de soins ou en libéral. Elle peut faire appel à des animaux très différents et fait actuellement l’objet d’études scientifiques sur son efficacité.

Fiche pratique
Pratique acceptée

LA ZOOTHERAPIE

MCA ACCEPTÉE

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La zoothérapie prend en compte les effets bénéfiques procurés par la relation Humain/Animal dans le but d’apporter un mieux-être à l’homme dans le domaine éducatif, social, et en support thérapeutique. Elle fait intervenir un praticien et son animal, dans une relation triangulaire avec la personne. Au-delà, on parle d’animation médiatisée par l’animal. Le contact par les animaux et/ou la nature auraient des effets bénéfiques sur la santé physique et psychique. L’authenticité et l’absence de jugement de l’animal facilitent la création du lien, l’expression des ressentis, un travail sur l’affirmation de soi et les facultés cognitives.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il existe des praticiens spécialisés à la médiation par l’animal, qui sont certifiés et inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) et des Diplômes Universitaires (DU) d’Anthropozoologie, … Les praticiens diplômés / certifiés doivent déjà avoir une certaine expertise de l’animal ou des animaux avec lesquels ils vont travailler et être formés à l’accompagnement relationnel. Une bonne connaissance des situations de handicap physique et/ou psychique est indispensable pour adapter les séances.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

La zoothérapie ne comporte pas de risque particulier à condition que le professionnel soit correctement formé à la médiation par l’animal, qu'il connaisse parfaitement son partenaire et que l’animal lui-même soit éduqué en ce sens. Une vigilance est cependant nécessaire pour les problèmes d’allergie aux poils. Il existe aujourd’hui certaines races de chiens créées pour être hypoallergéniques. Les animaux doivent être en bonne santé et sans parasites.

POUR ALLER PLUS LOIN...

La médiation par l’animal est en pleine expansion. On la retrouve dans les structures médico-sociales (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes-Institut Médico Educatif) ou sanitaires (Hôpitaux de soins généraux ou psychiatriques). La zoothérapie se pratique plutôt en unité de soins ou en libéral. Elle peut faire appel à des animaux très différents et fait actuellement l’objet d’études scientifiques sur son efficacité.

Fiche pratique
Pratique recommandée

LA ZOOTHERAPIE

MCA ACCEPTÉE

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La zoothérapie prend en compte les effets bénéfiques procurés par la relation Humain/Animal dans le but d’apporter un mieux-être à l’homme dans le domaine éducatif, social, et en support thérapeutique. Elle fait intervenir un praticien et son animal, dans une relation triangulaire avec la personne. Au-delà, on parle d’animation médiatisée par l’animal. Le contact par les animaux et/ou la nature auraient des effets bénéfiques sur la santé physique et psychique. L’authenticité et l’absence de jugement de l’animal facilitent la création du lien, l’expression des ressentis, un travail sur l’affirmation de soi et les facultés cognitives.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il existe des praticiens spécialisés à la médiation par l’animal, qui sont certifiés et inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) et des Diplômes Universitaires (DU) d’Anthropozoologie, … Les praticiens diplômés / certifiés doivent déjà avoir une certaine expertise de l’animal ou des animaux avec lesquels ils vont travailler et être formés à l’accompagnement relationnel. Une bonne connaissance des situations de handicap physique et/ou psychique est indispensable pour adapter les séances.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

La zoothérapie ne comporte pas de risque particulier à condition que le professionnel soit correctement formé à la médiation par l’animal, qu'il connaisse parfaitement son partenaire et que l’animal lui-même soit éduqué en ce sens. Une vigilance est cependant nécessaire pour les problèmes d’allergie aux poils. Il existe aujourd’hui certaines races de chiens créées pour être hypoallergéniques. Les animaux doivent être en bonne santé et sans parasites.

POUR ALLER PLUS LOIN...

La médiation par l’animal est en pleine expansion. On la retrouve dans les structures médico-sociales (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes-Institut Médico Educatif) ou sanitaires (Hôpitaux de soins généraux ou psychiatriques). La zoothérapie se pratique plutôt en unité de soins ou en libéral. Elle peut faire appel à des animaux très différents et fait actuellement l’objet d’études scientifiques sur son efficacité.

Fiche pratique
Pratique Tolérée

LA ZOOTHERAPIE

MCA ACCEPTÉE

Pratiques ne détenant pas de cadre, qui sont rarement intégrées et dont la formation n'est pas reconnue.

Pratiques ne détenant pas de cadre et qui sont rarement intégrées.
• La formation n'est pas reconnue
• Il n'y a des risques potentiels
• Les dérives sont involontaires

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La zoothérapie prend en compte les effets bénéfiques procurés par la relation Humain/Animal dans le but d’apporter un mieux-être à l’homme dans le domaine éducatif, social, et en support thérapeutique. Elle fait intervenir un praticien et son animal, dans une relation triangulaire avec la personne. Au-delà, on parle d’animation médiatisée par l’animal. Le contact par les animaux et/ou la nature auraient des effets bénéfiques sur la santé physique et psychique. L’authenticité et l’absence de jugement de l’animal facilitent la création du lien, l’expression des ressentis, un travail sur l’affirmation de soi et les facultés cognitives.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il existe des praticiens spécialisés à la médiation par l’animal, qui sont certifiés et inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) et des Diplômes Universitaires (DU) d’Anthropozoologie, … Les praticiens diplômés / certifiés doivent déjà avoir une certaine expertise de l’animal ou des animaux avec lesquels ils vont travailler et être formés à l’accompagnement relationnel. Une bonne connaissance des situations de handicap physique et/ou psychique est indispensable pour adapter les séances.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

La zoothérapie ne comporte pas de risque particulier à condition que le professionnel soit correctement formé à la médiation par l’animal, qu'il connaisse parfaitement son partenaire et que l’animal lui-même soit éduqué en ce sens. Une vigilance est cependant nécessaire pour les problèmes d’allergie aux poils. Il existe aujourd’hui certaines races de chiens créées pour être hypoallergéniques. Les animaux doivent être en bonne santé et sans parasites.

POUR ALLER PLUS LOIN...

La médiation par l’animal est en pleine expansion. On la retrouve dans les structures médico-sociales (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes-Institut Médico Educatif) ou sanitaires (Hôpitaux de soins généraux ou psychiatriques). La zoothérapie se pratique plutôt en unité de soins ou en libéral. Elle peut faire appel à des animaux très différents et fait actuellement l’objet d’études scientifiques sur son efficacité.

LA ZOOTHERAPIE

MCA ACCEPTÉE
MCA ACCEPTÉE
MCA ACCEPTÉE
MCA ACCEPTÉE

Fiche verte : MCA ACCEPTÉE Pratiques détenant un cadre réglementaire ou de formation et qui sont largement intégrées dans les centres de soins. Elles sont généralement proposées par des praticiens dont la formation est reconnue et ne comportent pas de risques ou de dérives.

Temps de lecture :
Lieu :
5min
Publié le :
Catégorie :

Cette fiche d’information n’a pas de visée thérapeutique. Les MCA s’inscrivent dans le champ du bien-être et ne peuvent pas guérir. Tout praticien est tenu de vous orienter vers un médecin lorsque les symptômes nécessitent un diagnostic ou lorsque le motif de consultation dépasse son champ de compétences. Quelle que soit la pratique, il est recommandé de rester vigilant devant tout comportement ou discours inadapté.

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

La zoothérapie prend en compte les effets bénéfiques procurés par la relation Humain/Animal dans le but d’apporter un mieux-être à l’homme dans le domaine éducatif, social, et en support thérapeutique. Elle fait intervenir un praticien et son animal, dans une relation triangulaire avec la personne. Au-delà, on parle d’animation médiatisée par l’animal. Le contact par les animaux et/ou la nature auraient des effets bénéfiques sur la santé physique et psychique. L’authenticité et l’absence de jugement de l’animal facilitent la création du lien, l’expression des ressentis, un travail sur l’affirmation de soi et les facultés cognitives.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il existe des praticiens spécialisés à la médiation par l’animal, qui sont certifiés et inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) et des Diplômes Universitaires (DU) d’Anthropozoologie, … Les praticiens diplômés / certifiés doivent déjà avoir une certaine expertise de l’animal ou des animaux avec lesquels ils vont travailler et être formés à l’accompagnement relationnel. Une bonne connaissance des situations de handicap physique et/ou psychique est indispensable pour adapter les séances.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

La zoothérapie ne comporte pas de risque particulier à condition que le professionnel soit correctement formé à la médiation par l’animal, qu'il connaisse parfaitement son partenaire et que l’animal lui-même soit éduqué en ce sens. Une vigilance est cependant nécessaire pour les problèmes d’allergie aux poils. Il existe aujourd’hui certaines races de chiens créées pour être hypoallergéniques. Les animaux doivent être en bonne santé et sans parasites.

POUR ALLER PLUS LOIN...

La médiation par l’animal est en pleine expansion. On la retrouve dans les structures médico-sociales (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes-Institut Médico Educatif) ou sanitaires (Hôpitaux de soins généraux ou psychiatriques). La zoothérapie se pratique plutôt en unité de soins ou en libéral. Elle peut faire appel à des animaux très différents et fait actuellement l’objet d’études scientifiques sur son efficacité.

No items found.

Photo

No items found.

Vidéo

Partenaire

No items found.

Media

No items found.

LA bibliothèque de l'a-mca

No items found.

Pour aller plus loin