Fiche pratique
Pratique acceptée

L’AROMATHÉRAPIE

MCA ACCEPTÉE

Pratiques détenant un cadre réglementaire ou de formation et qui sont largement intégrées dans les centres de soins. Elles sont généralement proposées par des praticiens dont la formation est reconnue et ne comportent pas de risques ou de dérives.

Pratiques détenant un cadre et qui sont largement intégrées :
• La formation est reconnue
• Il n'y a pas de risques spécifiques
• Il n'y a pas de dérives

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

Branche de la phytothérapie, l’aromathérapie est une pratique thérapeutique consistant en l’ingestion, l’application cutanée ou l’inhalation des huiles essentielles ou essences obtenues par extraction à la vapeur d’eau ou expression à froid, des plantes aromatiques ou agrumes. Les principes actifs présents dans les composés aromatiques auraient des propriétés bénéfiques à la fois sur les troubles physiques et sur les perturbations psycho- émotionnelles.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il n’existe pas de certification inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) pour l’aromathérapie seule. Son enseignement est toutefois inclus dans les Diplômes Universitaires (DU) de Phytothérapie. Les pharmaciens et professionnels formés peuvent être de bon conseil pour le choix et l’utilisation des huiles essentielles.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

L’utilisation des huiles essentielles n’est pas sans risques. Certaines peuvent entraîner un risque de sensibilité au soleil, perturber les fonctions hormonales, voire présenter une toxicité ou contrevenir aux effets de certains traitements. Il est donc fondamental d’en éviter l’utilisation inconsidérée, se faire conseiller par un praticien ayant reçu une solide formation, et surtout tenir son médecin informé de l’usage fait de l’aromathérapie.

POUR ALLER PLUS LOIN...

L’aromathérapie est de plus en plus utilisée à l’hôpital où elle fait l’objet de nombreuses études. Utilisées à bon escient, elle peut être un excellent complément des traitements conventionnels, voire un substitut dans certains cas d’intolérances ou de résistances sous contrôle médical.

Fiche pratique
Pratique acceptée

L’AROMATHÉRAPIE

MCA ACCEPTÉE

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

Branche de la phytothérapie, l’aromathérapie est une pratique thérapeutique consistant en l’ingestion, l’application cutanée ou l’inhalation des huiles essentielles ou essences obtenues par extraction à la vapeur d’eau ou expression à froid, des plantes aromatiques ou agrumes. Les principes actifs présents dans les composés aromatiques auraient des propriétés bénéfiques à la fois sur les troubles physiques et sur les perturbations psycho- émotionnelles.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il n’existe pas de certification inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) pour l’aromathérapie seule. Son enseignement est toutefois inclus dans les Diplômes Universitaires (DU) de Phytothérapie. Les pharmaciens et professionnels formés peuvent être de bon conseil pour le choix et l’utilisation des huiles essentielles.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

L’utilisation des huiles essentielles n’est pas sans risques. Certaines peuvent entraîner un risque de sensibilité au soleil, perturber les fonctions hormonales, voire présenter une toxicité ou contrevenir aux effets de certains traitements. Il est donc fondamental d’en éviter l’utilisation inconsidérée, se faire conseiller par un praticien ayant reçu une solide formation, et surtout tenir son médecin informé de l’usage fait de l’aromathérapie.

POUR ALLER PLUS LOIN...

L’aromathérapie est de plus en plus utilisée à l’hôpital où elle fait l’objet de nombreuses études. Utilisées à bon escient, elle peut être un excellent complément des traitements conventionnels, voire un substitut dans certains cas d’intolérances ou de résistances sous contrôle médical.

Fiche pratique
Pratique recommandée

L’AROMATHÉRAPIE

MCA ACCEPTÉE

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

Branche de la phytothérapie, l’aromathérapie est une pratique thérapeutique consistant en l’ingestion, l’application cutanée ou l’inhalation des huiles essentielles ou essences obtenues par extraction à la vapeur d’eau ou expression à froid, des plantes aromatiques ou agrumes. Les principes actifs présents dans les composés aromatiques auraient des propriétés bénéfiques à la fois sur les troubles physiques et sur les perturbations psycho- émotionnelles.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il n’existe pas de certification inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) pour l’aromathérapie seule. Son enseignement est toutefois inclus dans les Diplômes Universitaires (DU) de Phytothérapie. Les pharmaciens et professionnels formés peuvent être de bon conseil pour le choix et l’utilisation des huiles essentielles.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

L’utilisation des huiles essentielles n’est pas sans risques. Certaines peuvent entraîner un risque de sensibilité au soleil, perturber les fonctions hormonales, voire présenter une toxicité ou contrevenir aux effets de certains traitements. Il est donc fondamental d’en éviter l’utilisation inconsidérée, se faire conseiller par un praticien ayant reçu une solide formation, et surtout tenir son médecin informé de l’usage fait de l’aromathérapie.

POUR ALLER PLUS LOIN...

L’aromathérapie est de plus en plus utilisée à l’hôpital où elle fait l’objet de nombreuses études. Utilisées à bon escient, elle peut être un excellent complément des traitements conventionnels, voire un substitut dans certains cas d’intolérances ou de résistances sous contrôle médical.

Fiche pratique
Pratique Tolérée

L’AROMATHÉRAPIE

MCA ACCEPTÉE

Pratiques ne détenant pas de cadre, qui sont rarement intégrées et dont la formation n'est pas reconnue.

Pratiques ne détenant pas de cadre et qui sont rarement intégrées.
• La formation n'est pas reconnue
• Il n'y a des risques potentiels
• Les dérives sont involontaires

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

Branche de la phytothérapie, l’aromathérapie est une pratique thérapeutique consistant en l’ingestion, l’application cutanée ou l’inhalation des huiles essentielles ou essences obtenues par extraction à la vapeur d’eau ou expression à froid, des plantes aromatiques ou agrumes. Les principes actifs présents dans les composés aromatiques auraient des propriétés bénéfiques à la fois sur les troubles physiques et sur les perturbations psycho- émotionnelles.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il n’existe pas de certification inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) pour l’aromathérapie seule. Son enseignement est toutefois inclus dans les Diplômes Universitaires (DU) de Phytothérapie. Les pharmaciens et professionnels formés peuvent être de bon conseil pour le choix et l’utilisation des huiles essentielles.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

L’utilisation des huiles essentielles n’est pas sans risques. Certaines peuvent entraîner un risque de sensibilité au soleil, perturber les fonctions hormonales, voire présenter une toxicité ou contrevenir aux effets de certains traitements. Il est donc fondamental d’en éviter l’utilisation inconsidérée, se faire conseiller par un praticien ayant reçu une solide formation, et surtout tenir son médecin informé de l’usage fait de l’aromathérapie.

POUR ALLER PLUS LOIN...

L’aromathérapie est de plus en plus utilisée à l’hôpital où elle fait l’objet de nombreuses études. Utilisées à bon escient, elle peut être un excellent complément des traitements conventionnels, voire un substitut dans certains cas d’intolérances ou de résistances sous contrôle médical.

L’AROMATHÉRAPIE

MCA ACCEPTÉE
MCA ACCEPTÉE
MCA ACCEPTÉE
MCA ACCEPTÉE

Fiche verte : MCA ACCEPTÉE Pratiques détenant un cadre réglementaire ou de formation et qui sont largement intégrées dans les centres de soins. Elles sont généralement proposées par des praticiens dont la formation est reconnue et ne comportent pas de risques ou de dérives.

Temps de lecture :
Lieu :
5min
Publié le :
Catégorie :

Cette fiche d’information n’a pas de visée thérapeutique. Les MCA s’inscrivent dans le champ du bien-être et ne peuvent pas guérir. Tout praticien est tenu de vous orienter vers un médecin lorsque les symptômes nécessitent un diagnostic ou lorsque le motif de consultation dépasse son champ de compétences. Quelle que soit la pratique, il est recommandé de rester vigilant devant tout comportement ou discours inadapté.

DEFINITION : Qu'est-ce que cette pratique ?

Branche de la phytothérapie, l’aromathérapie est une pratique thérapeutique consistant en l’ingestion, l’application cutanée ou l’inhalation des huiles essentielles ou essences obtenues par extraction à la vapeur d’eau ou expression à froid, des plantes aromatiques ou agrumes. Les principes actifs présents dans les composés aromatiques auraient des propriétés bénéfiques à la fois sur les troubles physiques et sur les perturbations psycho- émotionnelles.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

Il n’existe pas de certification inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) pour l’aromathérapie seule. Son enseignement est toutefois inclus dans les Diplômes Universitaires (DU) de Phytothérapie. Les pharmaciens et professionnels formés peuvent être de bon conseil pour le choix et l’utilisation des huiles essentielles.

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

L’utilisation des huiles essentielles n’est pas sans risques. Certaines peuvent entraîner un risque de sensibilité au soleil, perturber les fonctions hormonales, voire présenter une toxicité ou contrevenir aux effets de certains traitements. Il est donc fondamental d’en éviter l’utilisation inconsidérée, se faire conseiller par un praticien ayant reçu une solide formation, et surtout tenir son médecin informé de l’usage fait de l’aromathérapie.

POUR ALLER PLUS LOIN...

L’aromathérapie est de plus en plus utilisée à l’hôpital où elle fait l’objet de nombreuses études. Utilisées à bon escient, elle peut être un excellent complément des traitements conventionnels, voire un substitut dans certains cas d’intolérances ou de résistances sous contrôle médical.

No items found.

Photo

No items found.

Vidéo

Partenaire

No items found.

Media

No items found.

LA bibliothèque de l'a-mca

No items found.

Pour aller plus loin