Fiche pratique
Pratique acceptée

Le Réseau citoyen de l’A-MCA et Ostéopathes de France : un partenariat aux contours multiples

Pratiques détenant un cadre réglementaire ou de formation et qui sont largement intégrées dans les centres de soins. Elles sont généralement proposées par des praticiens dont la formation est reconnue et ne comportent pas de risques ou de dérives.

Pratiques détenant un cadre et qui sont largement intégrées :
• La formation est reconnue
• Il n'y a pas de risques spécifiques
• Il n'y a pas de dérives

Dynamique collective et actions individuelles

Cette dynamique collective n’empêche pas pour autant des projets propres à certaines pratiques. À titre d’exemple, des livres ont été rédigés sur l’homéopathie et la sophrologie, et une étude est en cours sur la sophrologie ; la finalité étant d’informer sur les pratiques et d’en faciliter l’accès. Du côté de l’ostéopathie, des articles d’information sont déjà publiés sur le site de l’A-MCA pour présenter la pratique et la formation. « Les perspectives autour du partenariat avec Ostéopathes de France sont nombreuses, a assuré Véronique SUISSA. Cette démarche est d’autant plus centrale que l’ostéopathie est une pratique réglementée par la loi. Paradoxalement, elle reste trop peu répandue dans l’écosystème de la santé. Différentes actions sont à penser et à mener. Le champ des possibles reste vaste et à construire. »

Fiche pratique
Pratique acceptée

Le Réseau citoyen de l’A-MCA et Ostéopathes de France : un partenariat aux contours multiples

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

Dynamique collective et actions individuelles

Cette dynamique collective n’empêche pas pour autant des projets propres à certaines pratiques. À titre d’exemple, des livres ont été rédigés sur l’homéopathie et la sophrologie, et une étude est en cours sur la sophrologie ; la finalité étant d’informer sur les pratiques et d’en faciliter l’accès. Du côté de l’ostéopathie, des articles d’information sont déjà publiés sur le site de l’A-MCA pour présenter la pratique et la formation. « Les perspectives autour du partenariat avec Ostéopathes de France sont nombreuses, a assuré Véronique SUISSA. Cette démarche est d’autant plus centrale que l’ostéopathie est une pratique réglementée par la loi. Paradoxalement, elle reste trop peu répandue dans l’écosystème de la santé. Différentes actions sont à penser et à mener. Le champ des possibles reste vaste et à construire. »

Fiche pratique
Pratique recommandée

Le Réseau citoyen de l’A-MCA et Ostéopathes de France : un partenariat aux contours multiples

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

Dynamique collective et actions individuelles

Cette dynamique collective n’empêche pas pour autant des projets propres à certaines pratiques. À titre d’exemple, des livres ont été rédigés sur l’homéopathie et la sophrologie, et une étude est en cours sur la sophrologie ; la finalité étant d’informer sur les pratiques et d’en faciliter l’accès. Du côté de l’ostéopathie, des articles d’information sont déjà publiés sur le site de l’A-MCA pour présenter la pratique et la formation. « Les perspectives autour du partenariat avec Ostéopathes de France sont nombreuses, a assuré Véronique SUISSA. Cette démarche est d’autant plus centrale que l’ostéopathie est une pratique réglementée par la loi. Paradoxalement, elle reste trop peu répandue dans l’écosystème de la santé. Différentes actions sont à penser et à mener. Le champ des possibles reste vaste et à construire. »

Fiche pratique
Pratique Tolérée

Le Réseau citoyen de l’A-MCA et Ostéopathes de France : un partenariat aux contours multiples

Pratiques ne détenant pas de cadre, qui sont rarement intégrées et dont la formation n'est pas reconnue.

Pratiques ne détenant pas de cadre et qui sont rarement intégrées.
• La formation n'est pas reconnue
• Il n'y a des risques potentiels
• Les dérives sont involontaires

Dynamique collective et actions individuelles

Cette dynamique collective n’empêche pas pour autant des projets propres à certaines pratiques. À titre d’exemple, des livres ont été rédigés sur l’homéopathie et la sophrologie, et une étude est en cours sur la sophrologie ; la finalité étant d’informer sur les pratiques et d’en faciliter l’accès. Du côté de l’ostéopathie, des articles d’information sont déjà publiés sur le site de l’A-MCA pour présenter la pratique et la formation. « Les perspectives autour du partenariat avec Ostéopathes de France sont nombreuses, a assuré Véronique SUISSA. Cette démarche est d’autant plus centrale que l’ostéopathie est une pratique réglementée par la loi. Paradoxalement, elle reste trop peu répandue dans l’écosystème de la santé. Différentes actions sont à penser et à mener. Le champ des possibles reste vaste et à construire. »

Le Réseau citoyen de l’A-MCA et Ostéopathes de France : un partenariat aux contours multiples

L’A-MCA est intervenue le 14 mai 2022, lors du Congrès annuel de l’association Ostéopathes de France. L’occasion de revenir sur les enjeux de l’A-MCA et l’intérêt du partenariat noué entre Ostéopathes de France et le Réseau citoyen de l’A-MCA.

Temps de lecture :
Lieu :
Publié le :
6/3/2022
Catégorie :
Évènement RC-MCA

Lors de son intervention au Congrès annuel d’Ostéopathes de France - association de professionnels au service des ostéopathes et des étudiants, Véronique SUISSA a rappelé l’intérêt du partenariat entre le Réseau citoyen de l’A-MCA (RC-MCA) et l’association. « Dans le cadre de l’activité du RC-MCA, nous nous sommes entourés d’organisations partenaires, afin de faciliter, pour les citoyens en santé ou en fragilité, l’accès aux pratiques de MCA », a-t-elle expliqué. Tout l’intérêt des partenariats est, non pas, de se concentrer sur une pratique, mais bien sur plusieurs, afin d’encourager aux synergies entre les praticiens. « L’enjeu est de créer un parcours du care, a souligné Véronique SUISSA. L’objectif, pour demain, est que chaque praticien soit à même d’orienter un citoyen vers une autre pratique selon ses besoins, et toujours en lien avec son parcours du cure. Cela fait donc sens de travailler tous ensemble. » Serge GUÉRIN a, quant à lui, rappelé les enjeux sociétaux en matière de prévention et d’accompagnement : « la prévention est une démarche essentielle et c’est dans ce cadre que l’A-MCA noue des liens vertueux avec les organisations souhaitant s’inscrire dans une société du care. »

Dynamique collective et actions individuelles

Cette dynamique collective n’empêche pas pour autant des projets propres à certaines pratiques. À titre d’exemple, des livres ont été rédigés sur l’homéopathie et la sophrologie, et une étude est en cours sur la sophrologie ; la finalité étant d’informer sur les pratiques et d’en faciliter l’accès. Du côté de l’ostéopathie, des articles d’information sont déjà publiés sur le site de l’A-MCA pour présenter la pratique et la formation. « Les perspectives autour du partenariat avec Ostéopathes de France sont nombreuses, a assuré Véronique SUISSA. Cette démarche est d’autant plus centrale que l’ostéopathie est une pratique réglementée par la loi. Paradoxalement, elle reste trop peu répandue dans l’écosystème de la santé. Différentes actions sont à penser et à mener. Le champ des possibles reste vaste et à construire. »

No items found.

Photo

No items found.

Vidéo

Partenaire

Media

No items found.

LA bibliothèque de l'a-mca

No items found.

Pour aller plus loin