Fiche pratique
Pratique acceptée

L'EMDR

MCA TOLÉRÉE

Pratiques détenant un cadre réglementaire ou de formation et qui sont largement intégrées dans les centres de soins. Elles sont généralement proposées par des praticiens dont la formation est reconnue et ne comportent pas de risques ou de dérives.

Pratiques détenant un cadre et qui sont largement intégrées :
• La formation est reconnue
• Il n'y a pas de risques spécifiques
• Il n'y a pas de dérives

DEFINITION : Qu'est-ce qu'est cette pratique ?

"Eye Movement Desensitization and Reprocessing" - que l’on peut traduire par désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires, cette technique consiste en une stimulation visuelle (mouvement des yeux de gauche à droite), auditive ou même tactile. L’EMDR traite les séquelles de traumatismes (ESPT) en dissociant le souvenir de sa charge émotionnelle et en atténuant les souvenirs résistants et non désirés.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

L’EMDR est pratiquée par des médecins psychiatres, des psychologues cliniciens et des psychothérapeutes ayant obtenu un numéro RPPS (répertoire partagé des professionnels de santé) par une Agence Régionale de Santé (ARS).

Les organismes internationaux, les fédérations, les universités ou les écoles agréées par l’institut français d’EMDR dispensent une formation certifiée RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) ou un Diplôme Universitaire de « Praticien EMDR Europe ».

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

Des dérives (phénomène d’emprise, manipulation mentale) par le thérapeute existent, ainsi qu’un risque de décompensation et de dissociation de pathologies psychotiques. La technique est déconseillée aux personnes présentant des troubles psychiatriques ou psychotiques. Des tutoriels d’auto- administration sont proposés sur internet. Ces approches peuvent fragiliser une personne vulnérable.

A SAVOIR !

La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié en 2007 une recommandation sur la prise en charge des troubles anxieux graves dans laquelle la thérapie cognitivo- comportementale (TCC) centrée sur le traumatisme où l’EMDR est citée mais est contre-indiquée en cas de pathologies psychotiques. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande également l’EMDR en 2008 pour le traitement des états de stress post-traumatiques.

Fiche pratique
Pratique acceptée

L'EMDR

MCA TOLÉRÉE

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

DEFINITION : Qu'est-ce qu'est cette pratique ?

"Eye Movement Desensitization and Reprocessing" - que l’on peut traduire par désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires, cette technique consiste en une stimulation visuelle (mouvement des yeux de gauche à droite), auditive ou même tactile. L’EMDR traite les séquelles de traumatismes (ESPT) en dissociant le souvenir de sa charge émotionnelle et en atténuant les souvenirs résistants et non désirés.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

L’EMDR est pratiquée par des médecins psychiatres, des psychologues cliniciens et des psychothérapeutes ayant obtenu un numéro RPPS (répertoire partagé des professionnels de santé) par une Agence Régionale de Santé (ARS).

Les organismes internationaux, les fédérations, les universités ou les écoles agréées par l’institut français d’EMDR dispensent une formation certifiée RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) ou un Diplôme Universitaire de « Praticien EMDR Europe ».

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

Des dérives (phénomène d’emprise, manipulation mentale) par le thérapeute existent, ainsi qu’un risque de décompensation et de dissociation de pathologies psychotiques. La technique est déconseillée aux personnes présentant des troubles psychiatriques ou psychotiques. Des tutoriels d’auto- administration sont proposés sur internet. Ces approches peuvent fragiliser une personne vulnérable.

A SAVOIR !

La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié en 2007 une recommandation sur la prise en charge des troubles anxieux graves dans laquelle la thérapie cognitivo- comportementale (TCC) centrée sur le traumatisme où l’EMDR est citée mais est contre-indiquée en cas de pathologies psychotiques. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande également l’EMDR en 2008 pour le traitement des états de stress post-traumatiques.

Fiche pratique
Pratique recommandée

L'EMDR

MCA TOLÉRÉE

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

DEFINITION : Qu'est-ce qu'est cette pratique ?

"Eye Movement Desensitization and Reprocessing" - que l’on peut traduire par désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires, cette technique consiste en une stimulation visuelle (mouvement des yeux de gauche à droite), auditive ou même tactile. L’EMDR traite les séquelles de traumatismes (ESPT) en dissociant le souvenir de sa charge émotionnelle et en atténuant les souvenirs résistants et non désirés.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

L’EMDR est pratiquée par des médecins psychiatres, des psychologues cliniciens et des psychothérapeutes ayant obtenu un numéro RPPS (répertoire partagé des professionnels de santé) par une Agence Régionale de Santé (ARS).

Les organismes internationaux, les fédérations, les universités ou les écoles agréées par l’institut français d’EMDR dispensent une formation certifiée RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) ou un Diplôme Universitaire de « Praticien EMDR Europe ».

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

Des dérives (phénomène d’emprise, manipulation mentale) par le thérapeute existent, ainsi qu’un risque de décompensation et de dissociation de pathologies psychotiques. La technique est déconseillée aux personnes présentant des troubles psychiatriques ou psychotiques. Des tutoriels d’auto- administration sont proposés sur internet. Ces approches peuvent fragiliser une personne vulnérable.

A SAVOIR !

La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié en 2007 une recommandation sur la prise en charge des troubles anxieux graves dans laquelle la thérapie cognitivo- comportementale (TCC) centrée sur le traumatisme où l’EMDR est citée mais est contre-indiquée en cas de pathologies psychotiques. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande également l’EMDR en 2008 pour le traitement des états de stress post-traumatiques.

Fiche pratique
Pratique Tolérée

L'EMDR

MCA TOLÉRÉE

Pratiques ne détenant pas de cadre, qui sont rarement intégrées et dont la formation n'est pas reconnue.

Pratiques ne détenant pas de cadre et qui sont rarement intégrées.
• La formation n'est pas reconnue
• Il n'y a des risques potentiels
• Les dérives sont involontaires

DEFINITION : Qu'est-ce qu'est cette pratique ?

"Eye Movement Desensitization and Reprocessing" - que l’on peut traduire par désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires, cette technique consiste en une stimulation visuelle (mouvement des yeux de gauche à droite), auditive ou même tactile. L’EMDR traite les séquelles de traumatismes (ESPT) en dissociant le souvenir de sa charge émotionnelle et en atténuant les souvenirs résistants et non désirés.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

L’EMDR est pratiquée par des médecins psychiatres, des psychologues cliniciens et des psychothérapeutes ayant obtenu un numéro RPPS (répertoire partagé des professionnels de santé) par une Agence Régionale de Santé (ARS).

Les organismes internationaux, les fédérations, les universités ou les écoles agréées par l’institut français d’EMDR dispensent une formation certifiée RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) ou un Diplôme Universitaire de « Praticien EMDR Europe ».

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

Des dérives (phénomène d’emprise, manipulation mentale) par le thérapeute existent, ainsi qu’un risque de décompensation et de dissociation de pathologies psychotiques. La technique est déconseillée aux personnes présentant des troubles psychiatriques ou psychotiques. Des tutoriels d’auto- administration sont proposés sur internet. Ces approches peuvent fragiliser une personne vulnérable.

A SAVOIR !

La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié en 2007 une recommandation sur la prise en charge des troubles anxieux graves dans laquelle la thérapie cognitivo- comportementale (TCC) centrée sur le traumatisme où l’EMDR est citée mais est contre-indiquée en cas de pathologies psychotiques. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande également l’EMDR en 2008 pour le traitement des états de stress post-traumatiques.

L'EMDR

MCA TOLÉRÉE
MCA TOLÉRÉE
MCA TOLÉRÉE
MCA TOLÉRÉE
Temps de lecture :
Lieu :
Publié le :
Catégorie :

DEFINITION : Qu'est-ce qu'est cette pratique ?

"Eye Movement Desensitization and Reprocessing" - que l’on peut traduire par désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires, cette technique consiste en une stimulation visuelle (mouvement des yeux de gauche à droite), auditive ou même tactile. L’EMDR traite les séquelles de traumatismes (ESPT) en dissociant le souvenir de sa charge émotionnelle et en atténuant les souvenirs résistants et non désirés.

FORMATION : Quels praticiens la dispensent ?

L’EMDR est pratiquée par des médecins psychiatres, des psychologues cliniciens et des psychothérapeutes ayant obtenu un numéro RPPS (répertoire partagé des professionnels de santé) par une Agence Régionale de Santé (ARS).

Les organismes internationaux, les fédérations, les universités ou les écoles agréées par l’institut français d’EMDR dispensent une formation certifiée RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) ou un Diplôme Universitaire de « Praticien EMDR Europe ».

RISQUES : Quels sont ses risques et/ou ses dérives ?

Des dérives (phénomène d’emprise, manipulation mentale) par le thérapeute existent, ainsi qu’un risque de décompensation et de dissociation de pathologies psychotiques. La technique est déconseillée aux personnes présentant des troubles psychiatriques ou psychotiques. Des tutoriels d’auto- administration sont proposés sur internet. Ces approches peuvent fragiliser une personne vulnérable.

A SAVOIR !

La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié en 2007 une recommandation sur la prise en charge des troubles anxieux graves dans laquelle la thérapie cognitivo- comportementale (TCC) centrée sur le traumatisme où l’EMDR est citée mais est contre-indiquée en cas de pathologies psychotiques. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande également l’EMDR en 2008 pour le traitement des états de stress post-traumatiques.

No items found.

Photo

No items found.

Vidéo

Partenaire

No items found.

Media

No items found.

LA bibliothèque de l'a-mca

No items found.

Pour aller plus loin