Fiche pratique
Pratique acceptée

Le groupe AAAS se rapproche de l'E-SD pour poursuivre leurs actions bien-être auprès des salariés

Pratiques détenant un cadre réglementaire ou de formation et qui sont largement intégrées dans les centres de soins. Elles sont généralement proposées par des praticiens dont la formation est reconnue et ne comportent pas de risques ou de dérives.

Pratiques détenant un cadre et qui sont largement intégrées :
• La formation est reconnue
• Il n'y a pas de risques spécifiques
• Il n'y a pas de dérives

Un programme qui se veut être un levier en faveur de la qualité de vie au travail

L’expérience précédente a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par les salariés dont les retours ont été très positifs. « Pouvoir se relaxer, prendre un temps pour soi dans un espace dédié, en dehors de l’univers professionnel, a été un vrai plus » indique le Directeur Général. Dans la même logique, ce programme reste dédié à l’ensemble des salariés, plus de 150 au total et sur la base du volontariat. Les activités proposées en présentiel ont pour objet de contribuer concrètement à la qualité de vie au travail des salariés. Plus particulièrement, des séances bien-être telles que de la sophrologie et de la réflexologie sont déployées. Mais aussi des formations centrées sur l’appropriation de savoirs en prévention santé (ex. hygiène de vie, alimentation…). Toutes ces activités, seront là-encore, mises en place durant le temps de travail du personnel.

Prendre soin des salariés c’est aussi prendre soin des résidents

Prendre soin des salariés est un enjeu majeur pour le groupe. Ce type de programme fait le révélateur de l’attention au bien-être du personnel tout particulièrement éprouvé en secteur associatif. « Le bien-être et la sérénité des salariés est palpable après les séances, de même que cela influe positivement sur les relations entre collègues » indique le Directeur Général. Avant d’ajouter « Il a aussi une forme de reconnaissance à prendre soin de ses salariés ».

Mais prendre soin des salariés est aussi une autre façon de prendre soin des résidents. « Un salarié qui se sent bien est forcément plus accessible, les échanges sont plus fluides, de meilleure qualité » indique-t-il. D’après le Directeur Général, cela peut contribuer à dédramatiser et améliorer la relation soigné-soignant « L’esprit est plus apaisé, plus serein, ce qui permet une prise en charge plus bienveillante ».

Fiche pratique
Pratique acceptée

Le groupe AAAS se rapproche de l'E-SD pour poursuivre leurs actions bien-être auprès des salariés

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

Un programme qui se veut être un levier en faveur de la qualité de vie au travail

L’expérience précédente a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par les salariés dont les retours ont été très positifs. « Pouvoir se relaxer, prendre un temps pour soi dans un espace dédié, en dehors de l’univers professionnel, a été un vrai plus » indique le Directeur Général. Dans la même logique, ce programme reste dédié à l’ensemble des salariés, plus de 150 au total et sur la base du volontariat. Les activités proposées en présentiel ont pour objet de contribuer concrètement à la qualité de vie au travail des salariés. Plus particulièrement, des séances bien-être telles que de la sophrologie et de la réflexologie sont déployées. Mais aussi des formations centrées sur l’appropriation de savoirs en prévention santé (ex. hygiène de vie, alimentation…). Toutes ces activités, seront là-encore, mises en place durant le temps de travail du personnel.

Prendre soin des salariés c’est aussi prendre soin des résidents

Prendre soin des salariés est un enjeu majeur pour le groupe. Ce type de programme fait le révélateur de l’attention au bien-être du personnel tout particulièrement éprouvé en secteur associatif. « Le bien-être et la sérénité des salariés est palpable après les séances, de même que cela influe positivement sur les relations entre collègues » indique le Directeur Général. Avant d’ajouter « Il a aussi une forme de reconnaissance à prendre soin de ses salariés ».

Mais prendre soin des salariés est aussi une autre façon de prendre soin des résidents. « Un salarié qui se sent bien est forcément plus accessible, les échanges sont plus fluides, de meilleure qualité » indique-t-il. D’après le Directeur Général, cela peut contribuer à dédramatiser et améliorer la relation soigné-soignant « L’esprit est plus apaisé, plus serein, ce qui permet une prise en charge plus bienveillante ».

Fiche pratique
Pratique recommandée

Le groupe AAAS se rapproche de l'E-SD pour poursuivre leurs actions bien-être auprès des salariés

Pratiques conventionnelles à visées de soins, rassemblant des méthodes validées par la Haute Autorité de Santé.

Pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :
• Délimitées par la HAS
• Professionnalisées
• Pleinement intégrées
• Sans risques

Un programme qui se veut être un levier en faveur de la qualité de vie au travail

L’expérience précédente a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par les salariés dont les retours ont été très positifs. « Pouvoir se relaxer, prendre un temps pour soi dans un espace dédié, en dehors de l’univers professionnel, a été un vrai plus » indique le Directeur Général. Dans la même logique, ce programme reste dédié à l’ensemble des salariés, plus de 150 au total et sur la base du volontariat. Les activités proposées en présentiel ont pour objet de contribuer concrètement à la qualité de vie au travail des salariés. Plus particulièrement, des séances bien-être telles que de la sophrologie et de la réflexologie sont déployées. Mais aussi des formations centrées sur l’appropriation de savoirs en prévention santé (ex. hygiène de vie, alimentation…). Toutes ces activités, seront là-encore, mises en place durant le temps de travail du personnel.

Prendre soin des salariés c’est aussi prendre soin des résidents

Prendre soin des salariés est un enjeu majeur pour le groupe. Ce type de programme fait le révélateur de l’attention au bien-être du personnel tout particulièrement éprouvé en secteur associatif. « Le bien-être et la sérénité des salariés est palpable après les séances, de même que cela influe positivement sur les relations entre collègues » indique le Directeur Général. Avant d’ajouter « Il a aussi une forme de reconnaissance à prendre soin de ses salariés ».

Mais prendre soin des salariés est aussi une autre façon de prendre soin des résidents. « Un salarié qui se sent bien est forcément plus accessible, les échanges sont plus fluides, de meilleure qualité » indique-t-il. D’après le Directeur Général, cela peut contribuer à dédramatiser et améliorer la relation soigné-soignant « L’esprit est plus apaisé, plus serein, ce qui permet une prise en charge plus bienveillante ».

Fiche pratique
Pratique Tolérée

Le groupe AAAS se rapproche de l'E-SD pour poursuivre leurs actions bien-être auprès des salariés

Pratiques ne détenant pas de cadre, qui sont rarement intégrées et dont la formation n'est pas reconnue.

Pratiques ne détenant pas de cadre et qui sont rarement intégrées.
• La formation n'est pas reconnue
• Il n'y a des risques potentiels
• Les dérives sont involontaires

Un programme qui se veut être un levier en faveur de la qualité de vie au travail

L’expérience précédente a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par les salariés dont les retours ont été très positifs. « Pouvoir se relaxer, prendre un temps pour soi dans un espace dédié, en dehors de l’univers professionnel, a été un vrai plus » indique le Directeur Général. Dans la même logique, ce programme reste dédié à l’ensemble des salariés, plus de 150 au total et sur la base du volontariat. Les activités proposées en présentiel ont pour objet de contribuer concrètement à la qualité de vie au travail des salariés. Plus particulièrement, des séances bien-être telles que de la sophrologie et de la réflexologie sont déployées. Mais aussi des formations centrées sur l’appropriation de savoirs en prévention santé (ex. hygiène de vie, alimentation…). Toutes ces activités, seront là-encore, mises en place durant le temps de travail du personnel.

Prendre soin des salariés c’est aussi prendre soin des résidents

Prendre soin des salariés est un enjeu majeur pour le groupe. Ce type de programme fait le révélateur de l’attention au bien-être du personnel tout particulièrement éprouvé en secteur associatif. « Le bien-être et la sérénité des salariés est palpable après les séances, de même que cela influe positivement sur les relations entre collègues » indique le Directeur Général. Avant d’ajouter « Il a aussi une forme de reconnaissance à prendre soin de ses salariés ».

Mais prendre soin des salariés est aussi une autre façon de prendre soin des résidents. « Un salarié qui se sent bien est forcément plus accessible, les échanges sont plus fluides, de meilleure qualité » indique-t-il. D’après le Directeur Général, cela peut contribuer à dédramatiser et améliorer la relation soigné-soignant « L’esprit est plus apaisé, plus serein, ce qui permet une prise en charge plus bienveillante ».

Le groupe AAAS se rapproche de l'E-SD pour poursuivre leurs actions bien-être auprès des salariés

L’AAAS et l’A-MCA ont déjà noué un premier partenariat dans le cadre d’un appel à projet lancé par la fondation de France au bénéfice des salariés d’EHPADs (Lire l'article). Un programme d’activités avait alors été élaboré pour accompagner les salariés durement touchés par la covid. Fort du succès de l’opération plébiscitée par les salariés, l’AAAS a souhaité poursuivre l’initiative en mobilisant de nouvelles activités.

Temps de lecture :
Lieu :
Publié le :
3/11/2022
Catégorie :
Actions pour les salariés

D’après le Directeur Général de l’AAAS, les pratiques complémentaires répondent parfaitement aux besoins liés à l’exercice des professions au sein des d’ehpads: pénibilité physique, risques psychosociaux, surcharge de travail liée au manque de personnel etc. « Elles apportent du soulagement, un sas de décompression, plus de cohésion et de motivation » indique le Directeur Général. C’est la raison pour laquelle le groupe a souhaité poursuivre les actions initiées grâce au soutien de la Fondation de France.

L’E-SD, Espace de Santé Durable de l’A-MCA a pour mission de piloter la suite de ce partenariat en cohérence avec les objectifs visés par le groupe. Plus précisément, l’enjeu est de contribuer au bien-être de tous les salariés à travers la mise en place d’activités ciblées : séances, ateliers, formations…

Un programme qui se veut être un levier en faveur de la qualité de vie au travail

L’expérience précédente a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par les salariés dont les retours ont été très positifs. « Pouvoir se relaxer, prendre un temps pour soi dans un espace dédié, en dehors de l’univers professionnel, a été un vrai plus » indique le Directeur Général. Dans la même logique, ce programme reste dédié à l’ensemble des salariés, plus de 150 au total et sur la base du volontariat. Les activités proposées en présentiel ont pour objet de contribuer concrètement à la qualité de vie au travail des salariés. Plus particulièrement, des séances bien-être telles que de la sophrologie et de la réflexologie sont déployées. Mais aussi des formations centrées sur l’appropriation de savoirs en prévention santé (ex. hygiène de vie, alimentation…). Toutes ces activités, seront là-encore, mises en place durant le temps de travail du personnel.

Prendre soin des salariés c’est aussi prendre soin des résidents

Prendre soin des salariés est un enjeu majeur pour le groupe. Ce type de programme fait le révélateur de l’attention au bien-être du personnel tout particulièrement éprouvé en secteur associatif. « Le bien-être et la sérénité des salariés est palpable après les séances, de même que cela influe positivement sur les relations entre collègues » indique le Directeur Général. Avant d’ajouter « Il a aussi une forme de reconnaissance à prendre soin de ses salariés ».

Mais prendre soin des salariés est aussi une autre façon de prendre soin des résidents. « Un salarié qui se sent bien est forcément plus accessible, les échanges sont plus fluides, de meilleure qualité » indique-t-il. D’après le Directeur Général, cela peut contribuer à dédramatiser et améliorer la relation soigné-soignant « L’esprit est plus apaisé, plus serein, ce qui permet une prise en charge plus bienveillante ».

No items found.

Photo

No items found.

Vidéo

Partenaire

Media

LA bibliothèque de l'a-mca

No items found.

Pour aller plus loin